KONGOLISOLO
Devoir de mémoire – Comment (les Hutu et les Tutsi) ont été créés : le génocide rwandais est le point le plus bas de l’histoire Noire/Africaine; cette catastrophe a causé entre 600 000 et 1 million de morts, (Ne s’explique pourtant pas de la manière superficielle avec laquelle elle a été présentée, c’est-à-dire une guerre entre deux tribus, comme nous adorons péjorativement se référer aux peuples Noirs/Africains); « Si ce sont bien les Noirs/Africains, qui avaient les machettes en main pour exterminer (les Tutsis et les Hutus modérés), c’est là ! Le résultat d’un conditionnement colonial et néo-colonial, d’un lavage de cerveau ahurissant orchestré par l’Occident ! Et comme nous le verrons, la falsification de l’histoire d’un peuple a été à l’origine de cette horreur qui n’aurait jamais dû se produire » … (VIDÉO)
Dix questions remarquable pour tester vos connaissances sur l’histoire Noire/Africaine; aux amoureux de la culture générale, aux génies en herbes et à tous ceux qui disent qu’ils aiment l’Afrique et son histoire, voici pour vous dix questions tirées au hasard auxquelles nous vous prions de répondre : répondez sans aller glaner les informations sur Google ou sans consulter Wikipédia ou un autre monteur de recherche; n’allez pas non plus consulter des livres ou des notes des cours
Devoir de memoire – en Palestine comme au Kongo : la Palestine et le Kongo traversent la même situation; aujourd’hui les Palestiniens et Kongolais sont aux prises avec des gens qui sont surarmés et qui sont membres au Conseil de l’ONU, déterminés à les anéantir; que les peuples de ces deux pays meurent en masse, que les femmes soient violées et les enfants tués (…), qu’importe pour le reste du monde; « Voilà ! Que personne n’arrive à le dénoncer, tout le monde regarde sans rien faire; aucun mot ne peut sortir de la bouche des pays Noirs/Africains ! C’est devenu le combat des autres (les victimes seules) »

AFRIQUE DE L’EST-Histoire

Devoir de mémoire: pauvre Noir/Africain, il ne sait pas où il va dans ce monde (après Jésus, Mahomet et Beyoncé, c’est le tour du fameux Obama), lui aussi est devenu un nouveau Messie au Kenya et les Nègres Abrahamisés lui vouent désormais un culte; « Qu’est-ce qui fait croire à un humain (Noir/Africain) qu’un autre humain comme lui pourrait représenter un Dieu (imaginaire) qui n’existe pas ? Mes chers frères et sœurs Noirs/Africains, réfléchissons ensemble ! »

Admi1

Avant -700, c’est-à-dire avant la montée du Bouddhisme contre le Brahmanisme (Abrahamisme), presque toutes les dynasties Ksatriyas (guerrières) du Mahabharata (Inde), avaient été ruinées, brisées et détruites; « Cependant, un autre grand empire Noir finirait par réapparaître en Inde avec le roi Chandragupta, fils de Sutra ou fils d’une femme Noire (sutra/Sudra = Noire) nommée Mahapadma Nanda, qui serait crédité d’avoir arrêté l’avancée d’Alexandre avec une armée de 80 000 chevaux, 200 000 fantassins, 800 chars et 6 000 éléphants dont le centre de la dynastie; Magadha, était alors jugé comme l’un des plus grands empires du Monde »

Admi1

Le langage universel exprimée par la musique et la danse au Rwanda et au Burudi; la musique est un langage universel par excellence; c’est pourquoi, les peuples Rwandais et Burundais, à travers la musique et la danse, ils maintiennent leur connexion avec le cosmique; « Au Rwanda et au Burundi, la musique et la danse ont une grande portée sur les peuples; c’est grâce à elles que l’harmonie cosmique du macrocosme (l’univers) s’exprime dans le microcosme (l’homme); tout est bien rythmé de manière à influencer positivement ceux qui chantent et ceux qui dansent, et même ceux qui écoutent ou les spectateurs »  

Admi1

Devoir de mémoire – les pyramides de Méroé en Nubie (actuel Soudan) avec un focus sur la Pyramide n°6 : la Pyramide de Kendake Amanishakéto, (Amanishakheto était une reine Nubienne qui régna à la fin du premier siècle avant notre ère ; elle est la mère de Kendake Amanitore et a succédé à Kendake Queen Amanirenas); « La reine Candace Amanishaketo (entre -35 et -20 environ), est la fille de la reine Amanirenas et l’épouse d’un frère dont elle a survécu; sa succession est assurée par sa fille, Amanitore, qui est mentionnée dans la Bible (Actes des Apôtres 8:27) »

Admi1

Hor-Aha ou Horaha était un fils de Nama, Mana ou Ménès Narmer communément appelé le premier souverain et unificateur de l’Égypte : Horaha ou Horaho signifie habiter encore (en Kinyarwanda), signifie l’Horus toujours vivant; « Une inscription portant l’enceinte arcectangulaire serekh de HORAHA représentant la façade nichée ou fermée d’un palais surmonté (généralement) du faucon Horus, indiquant que le texte joint est un nom royal »

Admi1