KONGOLISOLO
Devoir de mémoire : Apports de l’Afrique de l’Ouest à la Science ! Tombouctou était déjà connue depuis des siècles pour son Université qui contient encore plus de 700 000 manuscrits et archives, dont la grande majorité démontre le haut statut scientifique et le niveau technologique avancé que les Africains de l’Ouest ont toujours possédés; parmi ces précieux documents, les savants notaient scrupuleusement des données qui traitaient (de la science des mathématiques, de l’astronomie, de la métallurgie, de la médecine, de la chirurgie, de la navigation et de l’architecture)
Avant -700, c’est-à-dire avant la montée du Bouddhisme contre le Brahmanisme (Abrahamisme), presque toutes les dynasties Ksatriyas (guerrières) du Mahabharata (Inde), avaient été ruinées, brisées et détruites; « Cependant, un autre grand empire Noir finirait par réapparaître en Inde avec le roi Chandragupta, fils de Sutra ou fils d’une femme Noire (sutra/Sudra = Noire) nommée Mahapadma Nanda, qui serait crédité d’avoir arrêté l’avancée d’Alexandre avec une armée de 80 000 chevaux, 200 000 fantassins, 800 chars et 6 000 éléphants dont le centre de la dynastie; Magadha, était alors jugé comme l’un des plus grands empires du Monde »
Bouddha l’Africain : la présence des Noirs/Africains en Asie et leur rôle fondateur dans l’émergence de certaines des plus brillantes civilisations d’Asie (Asiatiques), ont laissé des traces impérissables; « Ces propos de l’auteur ne laisseront personne indifférent, (les Nations Asiatiques modernes qu’elles en soient conscientes ou non, se sont purement et simplement érigées sous tutelle Noire/Africaine) »

Egypte

La résistance des Blemmyes contre la barbarie chrétienne à Kemet (Égypte) : être chrétien, c’est déshonorer nos vaillants ancêtres et martyrs, morts pour notre liberté; « Après avoir mis Kemet (Égypte) à feu et à sang, les moines chrétiens ont continué leurs massacres dans la vallée du Nil, mais cette fois ils ont dû faire face à une opposition audacieuse, celle des Blemmyes de Nubie »

Admi1