KONGOLISOLO
Le luxe est une affaire d’argent & l’élégance est une question d’éducation (By, Sacha Guitry) : l’âge d’or du pagne; en RDKongo (anciennement Zaïre), le pagne est une tenue de ville et officielle pour les femmes; il est (était) considéré comme le vêtement de dignité par excellence pour la femme Noire/Africaine; « Nous voilà en 1968, lors de l’élection de Miss Kinshasa, le pagne avait fait la loi; plus que toute autre tenue, les nominés étaient plutôt plus élégantes en pagnes que dans d’autres tenues » … (VIDÉO)
Ce ne sont pas les Blancs/Occidentaux qui ont appris aux Noirs/Africains à s’habiller : au premier contact avec le Royaume Kongo au XVe siècle, les Portugais s’étonnent de rencontrer un peuple très avancé en termes d’organisation socio-politique et économique; la société était très bien organisée loin de l’anarchie qui régnait en Europe à cette époque; « En débarquant sur la côte et les rives du Kongo, Diego Cao n’a pas trouvé un peuple de nudistes ou de sauvages à peine vêtus de culottes et de feuilles comme on se plaît à présenter les indigènes avant la percée des Européens en Afrique sub-saharienne; (bien au contraire, l’artisanat était très développé et les spécialistes fabriquaient de bons costumes de grande valeur et dignes) »
Devoir de mémoire – Histoire et caractéristiques : Quid de la Sapologie au temps de nos ancêtres ? Comment était-ce au temps de nos ancêtres ? Bien habillé, bien coiffé, bien parfumé; c’est celui qu’on appelle affectueusement Papa Wemba qui prononçait ces mots (paroles) dans sa chanson (Matebu, en 1979); des mots qui resteront à jamais gravés dans la mémoire collective des Kongolais (de la RD Kongo et de la République du Kongo; « Rien de tout cela, mais ils vivaient décemment » … (VIDÉO)

AFRIQUE CENTRALE-Hstoire

Devoir de mémoire – un Nègre au service de la France : selon l’écrivain Alain Mabanckou, les Noirs de France ne doivent rien demander à la France, ils doivent plutôt remercier chaque jour la France de les avoir éduqués, civilisés, (ils doivent baisser leur têtes), ce sont eux qui ont vendu leurs frères & sœurs comme esclaves; « Je (Alain Mabanckou), ne conseillerai jamais à mon fils d’aller en Afrique (Kongo Brazza), car elle n’a rien à apporter; (Nègres de la maison) » 

Admi1

Devoir de mémoire – Manuel Oliveira, une véritable légende : il est temps de redécouvrir cet admirable chanteur et guitariste qui, depuis plus d’une décennie, a mis un talent original, un goût et une habileté rares au service d’une musique qui a fait le Bassin du Kongo, l’un des berceaux de l’Afrique; « Il demeure une légende vivante pour l’histoire de la musique Kongolaise; il a fait du chemin à partir de Matadi »

Admi1

Devoir de mémoire : Ben Nyamabo et Bozi Boziana étaient sans doute les leaders du groupe Choc Stars, mais ce groupe va vraiment décoller au cours de l’année 1986; « Le groupe lance des chansons comme (Mokolo Mosusu, Taty Konde, Terminus, Etc), dans l’industrie de la musique; c’est surtout grâce à une remarquable attaque vocale composée de (Debs Debaba, Def Defao, Ben Nyamabo et Carlyto Lassa) »

Admi1

Devoire de mémoire : voici le plus grand batteur de Zaiko avec Meridjo Bon, ils étaient qu’eux deux, mais on est peux vous dire que c’était les meilleurs, en plus qu’Ilo Pablo était un compositeur très talentueux et a laissé un répertoire très riche; « Eboza, Ndonge, Mangobo, Matshi ya Ilo (…), il fera parti des personnes qui quitteront Zaiko pour aller créer Familia Dei; (ces personnes venaient (avaient), tout simplement signé la fin de leur carrière musicale) »

Admi1