KONGOLISOLO
La beauté Noire/Africaine: les délices de KongoLisolo – Mangez-moi, buvez-moi, je suis ce que l’on avale pour continuer à vivre et échapper au mal; Je suis la nuit sans jour, la voix du cachot qui gronde sans cesse quand on la croit muette; Je me nourris des âmes pour vomir des soleils où le temps est suspendu, bannissant le sommeil; Je suis la tristesse, le rêve, le mystère; Je suis le cœur battant, le poète sans terre; « Je suis l’éveilleur et l’observateur »
La fête des âmes : aujourd’hui, nos âmes célèbrent (fêtent), elles se réjouissent et s’épanouissent, (nous nous occuperons des problèmes demain ; nous voulons juste danser, alors trouvez-nous une chanson qui convient à nos pas de danses, envoyez-nous une chanson qui nous ressemble); « Ce n’est pas tous les jours que les âmes célèbrent (fêtent), il faut profiter de ce moment rare et précieux où nos âmes s’expriment » … (VIDÉO)
L’élévation est une responsabilité : vous connaissez mon nom, mais pas mon histoire; vous avez entendu ce que j’ai fait, mais pas ce que j’ai vécu; vous savez où je suis, mais pas d’où je viens; vous me voyez rire, mais vous ne savez rien de mes souffrances, (arrêtez de me juger; connaître mon nom n’est pas me connaître); « Toutes les personnes qui réussissent apprennent que le succès est de l’autre côté de la frustration, malheureusement certains ne parviennent pas à passer de l’autre côté »

Poésie

Le meilleur choix par rapport à l’instinct de survie : face à un défi, à une difficulté ou à une épreuve, les Noirs/Africains ont trois choix; (ne rien faire, fuir ou combattre), mais le choix de combattre étant rare, souvent, c’est le défaitisme qui dicte leur choix, c’est-à-dire; « Lâcher prise et ne rien faire pour enfin fuir; il y a des animaux qui donnent un bel exemple de l’instinct de survie »

Admi1

Les similitudes, entre le papyrus d’Ani et le jugement dernier : le papyrus d’Ani date de la XVIIIe dynastie; il fut découvert dans une tombe à Thèbes en 1887, et acheté à des marchands égyptiens par le British Museum en 1888; « Début des incantations pour sortir dans le jour, et prières et glorifications pour sortir et rejoindre l’au-delà glorieux (Neter-Khert), dans le bel accident (Amenti); ce qu’il faut dire le jour de l’enterrement, entrer après être sorti »

Admi1

Le symbolique Heru-Pa-Khart – la voie suprême de ceux qui désirent influencer les événements se trouve à travers les chants de Heka (souhaits, désirs) portés par des sons et des pas de danse qui permettent de contrôler les manifestations physiques (Ubuntu); et la manière de déclarer cette volonté est symbolisée par « Heru-Pa-Khart (Harpocrate) », à savoir, (Heru, c’est l’Enfant), qui est représenté sortant d’un Lotus, portant la couronne rouge et blanche avec le fléau et une crosse d’une main, tout en faisant le signe du silence lors d’un Hékaou chantant

Admi1

La beauté Sud-Africaine : vous souhaitez de découvrir la beauté sud-africaine ? Sachez donc qu’il s’agit d’une beauté authentique de l’Afrique; c’est une beauté aux sept couleurs de l’arc-en-ciel en raison de la nation qui l’abrite (la Nation arc-en-ciel); c’est là que vous trouverez tous les trésors de la beauté Africaine, les secrets de la beauté d’Isis

Admi1

Phillis Weatley : un procès pour cause d’intelligence, Phillis Weatley (1753-1784) était originaire du Sénégal, vendue comme esclave, elle arriva à Boston à l’âge de 7 ans, ne parlant pas un mot d’anglais; « Elle était la propriété de John Weatley; elle maîtrisait l’anglais avec une rapidité étonnante, elle apprit le Latin, le grec tout aussi aisément; elle publia son premier recueil de poème à l’âge de 13 ans; elle écrivit des poèmes en hommage au calviniste George Whitefield, et à George Washington, qui saluèrent son talent »

Admi1

Devoir de mémoire – Phillis Wheatley, première écrivaine afro-américaine connue de l’histoire : le saviez-vous ? On l’appelait Phillis parce que c’était le nom du navire qui l’avait amenée, et Wheatley parce que c’était le nom du marchand qui l’avait achetée en Afrique; « Phillis Wheatley est née au Sénégal; à Boston, les Négriers la mettent en vente; elle a sept ans et sera une bonne (jument), elle a été sentie nue par de nombreuses mains; l’écriture était intrinsèquement liée à son destin » … (VIDÉO)

Admi1