KONGOLISOLO
Le luxe est une affaire d’argent & l’élégance est une question d’éducation (By, Sacha Guitry) : l’âge d’or du pagne; en RDKongo (anciennement Zaïre), le pagne est une tenue de ville et officielle pour les femmes; il est (était) considéré comme le vêtement de dignité par excellence pour la femme Noire/Africaine; « Nous voilà en 1968, lors de l’élection de Miss Kinshasa, le pagne avait fait la loi; plus que toute autre tenue, les nominés étaient plutôt plus élégantes en pagnes que dans d’autres tenues » … (VIDÉO)
Ce ne sont pas les Blancs/Occidentaux qui ont appris aux Noirs/Africains à s’habiller : au premier contact avec le Royaume Kongo au XVe siècle, les Portugais s’étonnent de rencontrer un peuple très avancé en termes d’organisation socio-politique et économique; la société était très bien organisée loin de l’anarchie qui régnait en Europe à cette époque; « En débarquant sur la côte et les rives du Kongo, Diego Cao n’a pas trouvé un peuple de nudistes ou de sauvages à peine vêtus de culottes et de feuilles comme on se plaît à présenter les indigènes avant la percée des Européens en Afrique sub-saharienne; (bien au contraire, l’artisanat était très développé et les spécialistes fabriquaient de bons costumes de grande valeur et dignes) »
La beauté Kongolaise : au Kongo Kinshasa, il y a un concours de beauté régulier appelé (Miss Vodacom), c’est un concours soi-disant national dont les présélections commencent dans les Provinces et se terminent dans la capitale Kinshasa; c’est parmi (les Miss Vodacom Provinces), que les éliminations par vote se poursuivent (à partir des abonnés de l’entreprise Vodacom, qui œuvre dans le secteur de Telecom pour finalement élire la Miss Vodacom National); « Mais, c’est quoi la beauté Miss Vodacom ? Après avoir été élue ou lauréate du Trophée Miss Vodacom qu’est-ce que cela apporte de plus à la vie des Kongolais ?? »

Afrique centrale-politique

Devoir de memoire – en Palestine comme au Kongo : la Palestine et le Kongo traversent la même situation; aujourd’hui les Palestiniens et Kongolais sont aux prises avec des gens qui sont surarmés et qui sont membres au Conseil de l’ONU, déterminés à les anéantir; que les peuples de ces deux pays meurent en masse, que les femmes soient violées et les enfants tués (…), qu’importe pour le reste du monde; « Voilà ! Que personne n’arrive à le dénoncer, tout le monde regarde sans rien faire; aucun mot ne peut sortir de la bouche des pays Noirs/Africains ! C’est devenu le combat des autres (les victimes seules) »

Kongo Lisolo

Devoir de mémoire – Carmen Pereira : disciple du nationaliste Amilcar Cabral, (Carmen Pereira est une femme révolutionnaire de Guinée-Bissau, née en 1936; elle est la première femme chef d’État de son pays ainsi que la première en Afrique); « Très jeune, elle s’engage dans la guerre d’indépendance de la Guinée-Bissau avec son mentor Amilcar Cabral, contre les terroristes Portugais; l’engagement politique de Carmen Pereira débute en 1962 lorsqu’elle rejoint le PAIGC (Parti Africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert) »

Admi1

Devoir de mémoire : les 4 Z – le saviez-vous ? Nous sommes en date du 27 octobre 1971, sous la houlette de Mobutu, Président Fondateur, le Bureau Politique du MPR (Mouvement Populaire de la Révolution) est convoqué pour statuer sur la débaptisation du pays; « Les discussions se dérouleront à bord du bateau présidentiel (le Kamanyola) sur le majestueux fleuve Kongo; la RDKongo devient (Zaïre), quelques mois plus tard, le fleuve Kongo sera (Fleuve Zaïre), et le Pays aura une nouvelle monnaie (Zaïre), d’où l’appellation plus connue des 3 Z (Zaïre Pays, Zaïre Fleuve et Zaïre Monnaie) » … (VIDÉO)

Admi1

Devoir de mémoire – Ahmed Sékou Touré : 25 août 1958, rencontre historique entre deux orateurs légendaires; « Lorsque Sékou Touré décida en 1958 de quitter l’empire colonialiste français et opta pour l’Indépendance de son pays, les élites coloniales à Paris étaient si furieuses que dans un acte de colère historique, l’administration française détruisit dans toute la Guinée, tout ce qui représentait, ce qu’ils appelaient (les avantages de la colonisation française) »

Kongo Lisolo

Devoir de mémoire : la construction des infrastructures au Kongo Belge n’avait qu’un seul objectif, celui d’une économie de pillage, et de prédation systématiques; rien n’était prévu pour développer le Kongo; par contre tout était bien calculé dans le sens de faciliter le déplacement des matières exploitées, et cela au prix du sang des indigènes; « L’explorateur anglais Henri Morton Stanley, qui était au service du roi des Belges Léopold II et qui avait exploré le bassin du Kongo, déclara ceci : (Sans chemin de fer, le Kongo ne vaut pas un sou); c’est ainsi que le roi emprunta de l’argent à des hommes d’affaires dits Belges et à d’autres pays pour construire des infrastructures »

Kongo Lisolo

La danse Kongolaise : la danse Kongolaise est connue à travers le monde; (que ce soit les Ndombolo Kinois, les Mutwashi des Baluba et les Bonyomo des Mongo, Etc); « Elles se dansent avec une particularité – tourner tendancieusement la hanche et les fesses, (la hanche et les fesses font toute l’affaire dans la dance Kongolaise; elles fonctionnent d’une manière, paraît-il, tendancieuse) » … (VIDÉO)

Admi1