KONGOLISOLO
La féminisation de l’homme Noir/Africain : c’est un phénomène qui tend à caractériser l’homme Noir/Africain de l’habillement au maquillage, en passant par les gesticulations et les mimiques, c’est un décor métallique, celui où l’homme Noir/Africain se féminise progressivement; « Voici donc le genre de personnes que les universalistes Noirs/Africains considèrent comme des modèles ! Avez-vous pris soin d’examiner ce que beaucoup d’artistes font maintenan ? En particulier les artistes musiciens ?? »
Ces défilés de mode qui volaient la divinité de la femme : quand les chrétiens n’avaient pas encore découvert les défilés de mode, les femmes, ces créatures ineffables, rayonnaient de toute leur divinité, elles étaient des créatures vénérées autant qu’elles étaient le rempart de la société; mais depuis que les chrétiens ont découvert le modelage (mannequinat), les femmes ont perdu leur divinité à force d’être dénudées à tout bout de champ … (VIDÉO)
Ce ne sont pas les Blancs/Occidentaux qui ont appris aux Noirs/Africains à s’habiller : au premier contact avec le Royaume Kongo au XVe siècle, les Portugais s’étonnent de rencontrer un peuple très avancé en termes d’organisation socio-politique et économique; la société était très bien organisée loin de l’anarchie qui régnait en Europe à cette époque; « En débarquant sur la côte et les rives du Kongo, Diego Cao n’a pas trouvé un peuple de nudistes ou de sauvages à peine vêtus de culottes et de feuilles comme on se plaît à présenter les indigènes avant la percée des Européens en Afrique sub-saharienne; (bien au contraire, l’artisanat était très développé et les spécialistes fabriquaient de bons costumes de grande valeur et dignes) »

Europe-politique