KONGOLISOLO
Actualité

Devoir de mémoire : comment la femme du général Jean-Bédel Bokassa a été enceinté d’un Président Français « Lisez le livre (ma vérité) écrit par Bokassa et censuré en France depuis 1985, vous saurez tout » En mai 1974, quand Valéry Giscard d’Estaing était élu Président de la République française, c’est en RCA, qu’il a décidé d’effectuer son premier voyage officiel

Comme il est de tradition en France, le nouveau Président choisi souvent et toujours l’Allemagne comme première destination, en raison des relations historiques et diplomatiques qui lient les deux nations fortes de l’Union européenne. 

Devant la surprise générale, Giscard d’Estaing a fait un choix sans précédent, pour des raisons qu’il n’a jamais voulu clairement énoncer. Mais avant la mort de l’Empereur Bokassa, l’ancien Président déchu de la RCA a fait des révélations inédites sur l’obsession centrafricaine de Giscard d’Estaing.

Bokassa raconte que Giscard l’a fait tomber, non seulement, mais il a pris ses propres biens, les diamants de la RCA, mais il lui a aussi volé sa femme. La femme de Giscard avait passé 24 heures en RCA, et il a demandé à Bokassa de lui envoyer sa femme en France pour prouver que les relations entre les deux pays se portent bien. 

La femme de Bokassa a donc passé 2 mois hors de la RCA, de son foyer, elle était en France avec Giscard d’Estaing. Celui-ci donnait 50 millions de francs par mois à Catherine. En plus, le président français avait un jeune servant de l’Elysée qui s’occupait de l’impératrice Catherine durant son séjour amoureux, mais le tournant de l’histoire arrive au moment où Giscard d’Estaing apprend que le servant couchait avec sa maîtresse, la femme de Bokassa. 

C’est ainsi que, selon les témoignages de Bokassa, Giscard a précipité la mort du jeune amant de l’impératrice. Durant ces deux mois passés en France avec le président français, la femme de Bokassa selon les mêmes témoignages, a pris une grossesse de Giscard.

Pour étouffer l’affaire, Bokassa a fait avorter en silence sa femme. Il n’a parlé de cette affaire que lorsqu’il a été chassé du pouvoir par le même Giscard, afin d’étouffer les affaires des diamants. Son ami, avec qui il chassait les éléphants dans les forêts de la RCA, à qui il donnait les diamants, l’uranium du pays, à qui il confiait sa villa pour ses séjours officieux en RCA.

Rappelons que lorsque Bokassa a été intronisé empereur et président à vie de la RCA, sa couronne pesait plus de 7000 carats de diamants. La soirée avait 5 000 invités, 60 000 bouteilles de champagne, 10 000 orfèvrerie. Le coût de la soirée est estimée à plusieurs milliards de FCFA. Mais Bokassa a quitté le pouvoir pauvre, en exil, seul, et dépressif. Ce qui l’a conduit plus tard à devenir pasteur et à se présenter sous la couronne nouvelle de prophète de Dieu.

13694100_1707932589458950_2081361009_o

Articles similaires

Laisser un Commentaire