KONGOLISOLO
Actualité

De la croix Ankh à la croix romaine : sous Constantin; les adeptes de la nouvelle foi n’ont pas grand-chose à changer pour faire considérer la religion chrétienne et la spiritualité Égyptienne/Africaine; ils appellent leurs églises Het-Nété (Maison de Dieu), terme copte dérivé de la langue Noire/Africaine (Heter-Neter), qui servait à désigner le temple à l’époque pharaonique, « L’Église décide d’utiliser le symbole de la croix Ankh symbole de la résurrection, de la vie éternelle et aussi appelée (Clé de la Vie), pour justifier symboliquement l’immortalité de leur Jésus »

L’Église est structurée et hiérarchisée : le premier pape est mis en place ce qui est contraire, d’ailleurs à la Bible. « (Matthieu 23 – 9), Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui, qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler administrateurs; car un seul est votre directeur, le Christ; bref ».

Le premier concile de Constantinople (latin : Concilium Constantinopolitanum; grec : Σύνοδος τῆς Κωνσταντινουπόλεως), était un concile d’évêques chrétiens convoqué à Constantinople (aujourd’hui Istanbul, Turquie), en 381 après JC par l’empereur romain Théodose I. Ce deuxième concile œcuménique, parvenir à un consensus dans l’Église par le biais d’une assemblée représentant toute la chrétienté. Ils se réunit de mai à juillet 381, en l’église Sainte-Irène et fut affirmée œcuménique en 451 au concile de Chalcédoine.

C’est probablement au cours de ce concile que fut inventée la croix chrétienne, ainsi que la passion et la crucifixion, mais pendant encore cinq siècles, Jésus sera représenté sur la croix en situation de triomphe, vêtu comme un roi, le regard brillant, et un visage serein. « La représentation d’un Jésus torturé sera bien plus tardive ».

Articles similaires

Laisser un Commentaire