KONGOLISOLO
Actualité

Aux États-Unis, que ce soit un démocrate ou un républicain à la tête du pays, cela revient au même en matière de politique étrangère : à quelques mois de la tenue de l’élection présidentielle aux États-Unis, les analyses affluent de tout autour qui va gagner, (un républicain ou un démocrate); « Quelle sera la politique de l’un ou de l’autre une fois président ? Soutenir un dirigeant, c’est aussi lui dire la vérité quand il se trompe, il faut savoir dire non, l’encourager dans son erreur c’est risquer de créer un nouveau dictateur »

  • Les républicains sont généralement considérés comme : des réalistes, développent l’industrie de l’armement et aiment la guerre, de grands capitalistes, enclins à la politique interventionniste, conservateurs. Car être républicain c’est aussi le rejet de la dictature idéologique, la tolérance des divergences d’opinion, le respect des libertés, l’acceptation de la critique, la règle de l’alternance du pouvoir, le rejet de tout sectarisme. , fanatisme et tribalisme.
  • Les démocrates sont censés être des idéalistes. Être démocrate, c’est être : favorable à l’échange de biens et de services entre les pays, est contre le port d’armes par les civils, est favorable à la promotion des droits de l’homme, travaille à la promotion des politiques sociales, ils regorgent de beaucoup des travailleurs, sont favorables à l’homosexualité, mais en ce qui concerne la politique étrangère américaine, c’est pareil, qu’il y ait « Un démocrate ou un républicain », qui dirige le pays.

L’intérêt national des États-Unis est l’épine dorsale de la politique étrangère des États-Unis. Républicains et démocrates, tous font la guerre et utilisent les mêmes méthodes en ce qui concerne l’équilibre des pouvoirs sur la scène des relations internationales et la défense de l’intérêt national des États-Unis.

Aux États-Unis

Articles similaires

Laisser un Commentaire