KONGOLISOLO
Actualité

Elijah McCoy (né le 2 mai 1844 à Colchester en Ontario – mort le 10 octobre 1929 à Détroit au Michigan) est un inventeur afro-canadien titulaire de 57 brevets déposés aux États-Unis; la plupart de ses inventions concernent la lubrification de pièces de moteurs à vapeur « Son invention a rendu les trains plus rapides et plus efficaces »

Ses parents s’étaient échappés de l’esclavage du Kentucky au Canada par le chemin de fer clandestin. Elijah McCoy a manifesté dès son plus jeune âge un intérêt pour les machines et les outils ainsi qu’une aptitude pour la mécanique.

À cette époque, il était difficile pour les Noirs/Africains de se former aux États-Unis. Ses parents l’ont ensuite envoyé à Édimbourg, en Écosse, pour étudier le génie mécanique. À son retour en Amérique du Nord, il a trouvé un emploi de pompier à la Michigan Railroad Company. Le pompier était celui qui devait pelleter le charbon pour propulser la locomotive et qui lubrifiait les pièces mobiles lors des nombreux arrêts. Elijah s’est vite rendu compte qu’il pouvait appliquer ses connaissances et son éducation pour améliorer le processus de lubrification.

Il a conçu et breveté une coupelle de lubrification très spéciale qui faisait couler de l’huile sur les pièces mobiles d’un train pendant qu’il était en mouvement. Bien que l’origine de l’expression soit probablement plus ancienne, il est rapporté que les acheteurs de la coupelle de lubrification ont spécifiquement demandé le « Vrai McCoy », parce que ce produit était extrêmement fiable et qu’ils ne voulaient aucun substitut.

Ce n’est qu’un des produits qu’il a développés et brevetés. Par exemple, en réponse au désir de sa femme d’avoir un moyen plus facile de repasser les vêtements, il a inventé et breveté la planche à repasser portable. Elijah McCoy détenait plus de 50 lettres patentes, non seulement au Canada et aux États-Unis, mais aussi en France, en Autriche, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Russie.

Articles similaires

Laisser un Commentaire