KONGOLISOLO
Actualité

Devoir de mémoire : aux États-Unis, pour avoir prôné l’esclavage, l’homme de Dieu Louie Giglio attire une avalanche de protestations – lors d’un panel sur la réconciliation raciale au niveau de (l’Église Passion City Church), le pasteur d’Atlanta Louie Giglio a déclaré que l’esclavage devait être vu comme une Bénédiction, pour les Blancs; « Le célèbre pasteur de la méga-Église d’Atlanta, Louie Giglio, a déclenché une tempête de feu lorsqu’il a suggéré, lors d’un événement enregistré dans son église, que l’expression, ( Privilège Blanc; pourrait être bien remplacée par l’expression; Bénédiction Blanche) » … (VIDÉO)

Devoir de mémoire

Pour rappel, de nombreux pasteurs Blancs se sont attaqués au racisme ces dernières semaines, depuis le déclenchement de manifestations généralisées à travers le pays(États-Unis) contre la brutalité policière et la mort de George Floyd, un homme Noir/Africain non armé, qui avait été atrocement tué, sans secours, par un policier Blanc de Minneapolis. Mais, à l’Église Passion City d’Atlanta, Giglio a décrit l’esclavage comme étant une bénédiction après avoir parlé de (la bénédiction) de la croix sur laquelle Jésus est mort. Ce qui lui a valu une avalanche de protestations, surtout sur la toile. « Nous comprenons la malédiction qui était l’esclavage, les Blancs le font, a déclaré Giglio lors d’une conversation dimanche sur la race en Amérique avec l’artiste qui chante le Hip-Hop Lecrae Moore et le Directeur général de Chick-fil-A, Dan Cathy, qui est un chrétien évangélique. Et nous disons que c’était mauvais. Mais nous manquons la bénédiction de l’esclavage, le fait qu’il a en fait construit le cadre du monde dans lequel vivent les Blancs »

Dans la foulée, les commentaires de Giglio sont devenus un sujet tendance sur Twitter alors que les gens se sont farouchement opposés à ce que l’esclavage soit décrit comme une « Bénédiction », et à son implication que le concept de « Privilège » des Blancs – un terme qui fait référence aux avantages dont bénéficient les Blancs dans une société raciste – pourrait être assimilé à un don de Dieu. C’est une mauvaise des théologies qui existent depuis le début de la traite des esclaves, a déclaré Anthea Butler, professeur d’études religieuses à l’Université de Pennsylvanie qui travaille sur un livre portant sur le racisme évangélique Blanc. Giglio a dit ce qui était vrai pour lui et ce qui est vrai pour beaucoup d’évangélistes, mais cela ne règle pas les choses, a déclaré Anthea Butler.

Après que ses commentaires aient commencé à susciter des réactions négatives, Giglio a tweeté qu’il ne cherchait pas à qualifier l’esclavage de bénédiction – mais que les blancs sont privilégiés à cause de la malédiction de l’esclavage. En l’appelant privilège, avantage, bénédiction – le choix des mots n’était pas du tout génial et ne pouvait que faire écho défavorable et désagréable. C’est vraiment navrant, dans une société américaine, qui se veut respectueuse des droits humains, que d’essayer de justifier une société qui s’est construite sur la déshumanisation des autres.

By, Louie Giglio


Articles similaires

Laisser un Commentaire