KONGOLISOLO
Actualité

Gladys West : la mathématicienne Noire/Africaine qui a contribué à créer le GPS : « Le GPS équipe des milliards de Smartphones/Tablettes/Ordinateurs et facilite les échanges ou les rencontres; il équipe tous les véhicules modernes et permet une navigation aisée avec une voix artificielle et un écran ; il est largement utilisé dans le domaine militaire et sert notamment à guider des missiles; il équipe la quasi-totalité des avions et bateaux modernes et sert à se repérer »

Ce dont nous parlons est le système de positionnement par satellite, mieux connu sous le nom de GPS. Et comme nous le verrons, une femme Noire/Africaine de très grande qualité a participé à l’avènement de cet outil absolument révolutionnaire. Gladys Mae Brook est née en 1931 en Virginie, aux États-Unis. Elle a grandi près des champs où travaillaient ses parents. Elle décide très tôt que, comme eux, elle ne passera pas sa vie à collecter du tabac ou à le conditionner pour produire des cigarettes.

L’éducation sera son chemin vers l’ascension. Étudiante brillante, elle est entrée à la Virginia State University grâce à une bourse et a étudié les mathématiques. Baccalauréat en poche, elle a enseigné pendant deux ans avant d’entrer à l’université pour obtenir sa maîtrise. Elle a été embauchée par l’armée en 1956 et est l’une des 4 employées Afro-Américaines de sa base navale. Elle y rencontre le mathématicien noir Ira West, qui deviendra son mari. Dans les années 1960, à des fins militaires et en pleine guerre froide, les États-Unis décident de mettre en place le GPS.

  • Pour ce faire, Gladys West collecte des données mathématiques à partir de satellites, qu’elle entre dans d’énormes ordinateurs qui occupent des pièces entières, pour faire des calculs. Perfectionniste, elle le répète autant de fois que possible pour obtenir des résultats fiables. Son travail permet de collecter les données géographiques de la planète avec ses différents reliefs et ainsi faciliter la localisation;
  • En 1979, ses supérieurs se sont félicités qu’elle prenne la tête du projet Seasat, un programme satellite de cartographie des fonds océaniques. Gladys West dirige et exécute des travaux mathématiques très complexes et ne compte plus ses heures de travail. Son efficacité et son dévouement sont tels que le projet atteint ses objectifs dans la moitié du temps prévu et économise de l’argent;
  • En 1986, elle a publié Data Processing System Specifications for the Geosat Satellite Radar Altimeter, un manuel pour la collecte et l’analyse de données géographiques par satellite;
  • En 1995, le GPS est devenu opérationnel sur toute la planète. Plus tard, il s’est démocratisé et généralisé tel que nous le connaissons aujourd’hui;
  • En 1998, Gladys West a pris sa retraite et a par la suite survécu à un accident vasculaire cérébral, à de graves problèmes cardiaques et à un cancer du sein. Étudiante infatigable, elle étudie toujours aujourd’hui;
  • En 2018 à l’âge de 87 ans, pour obtenir son diplôme postdoctoral, le capitaine Godfrey Weekes, un officier supérieur qui a travaillé avec Gladys West, parle du « Rôle intégral », qu’elle a joué dans l’avènement du GPS et ajoute : « Elle a gravi les échelons, a travaillé sur la géodésie par satellite et a joué un rôle déterminant dans le développement du GPS. la fiabilité du GPS et le calcul des données satellitaires ».

Gladys West

 

Articles similaires

Laisser un Commentaire