KONGOLISOLO
Actualité

Devoir de mémoire : les Noirs/Africains n’étaient pas restés indifférents lors de la mort de leur maître, leur ancien bourreau, le président Français Jacques Chirac ; à l’annonce de la nouvelle, ils avaient aussitôt récupéré l’événement si bien qu’ils s’approprient même le deuil … (VIDÉO)

Devoir de mémoire

Alors que le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe, mourait un peu avant, on n’avait pas vu les Noirs/Africains afficher le même enthousiasme dont ils avaient fait preuve par rapport à la mort de leur maître Chirac. Pourquoi un président français (européen) est-il plus important qu’un président zimbabwéen (Noir/Africain) ? Cette question vaut son pesant d’or, en tout cas.

  • Il est déplorable que les Noirs/Africains, surtout les francophones, se laissent facilement emporter par tout ce qui se passe hors de leur propre Afrique comme s’ils manquaient à faire;
  • Parfois, les Noirs/Africains ne se respectent pas. Ils ont eu le temps d’imprimer des pagnes pour Chirac, de publier intensément sur sa mort, de mettre l’effigie de Chirac sur leurs statuts et profils (Facebook, Tweeter, Instagram, Whtassap ; Etc). Alors que beaucoup sont restés indifférents à la mort de notre grand prêtre Mugabe, « L’homme de l’indépendance totale pour l’Afrique »;
  • Au moins Chirac est mort vieux, à l’âge de 84 ans. Beaucoup de Noirs/Africains n’ont jamais atteint ou n’atteindront pas cet âge, n’est-ce pas ?? Mais ce Jacques Chirac qui a fait tué des milliers et des millions de Noirs/Africains en soutenant des guerres et des dirigeants Noirs/Africains fantoches et sanguinaires à la solde de la France;
  • Combien de populations Noires/Africaines n’avaient pas souffert de l’odieuse politique de France-Afrique sous Chirac ?? (…);
  • Les Noirs/Africains avaient montré leur mémoire courte lorsqu’ils avaient célébré avec pompe la mort d’un ancien Président européen qui avait énormément contribué au malheur de l’Afrique.

Articles similaires

Laisser un Commentaire