KONGOLISOLO
Actualité

Et si le bon Dieu était une femme : d’après les biologistes, lors de la fécondation d’un ovule femelle par un spermatozoïde, il y aurait une gigantesque explosion proportionnelle à la taille de l’ovule, ce serait comparable au (Big bang), qui aurait créé notre univers il y a 15 milliards d’années; « Cela se traduit par une multiplication cellulaire extrêmement rapide (méiose) pendant la période de gestation jusqu’à l’âge adulte de l’individu pour ralentir et refroidir progressivement jusqu’à la mort; voici donc, dans (Grosso modo), le processus de la vie d’un individu sur la Terre résultant du chaos originel, ou la naissance d’un enfant, un nouvel univers créé au sein de la femme de la genèse »

Le rôle de l’homme est réduit à sa plus simple expression, celle d’éjaculer juste pour donner l’atome germe. Cependant, c’est un rôle tout aussi déterminant. Un proverbe nous dit : « Maman, c’est sûr, mais Papa, c’est peut-être ». La Bible nous parle de l’eau d’en haut et d’en bas puisque jusqu’à sa naissance, le fœtus flotte dans le liquide amniotique de la mère. La mère est donc Dieu parce que c’est elle qui crée et qui porte la vie en elle. L’homme-Dieu se retrouve réduit à un rôle subalterne, ce qui déplaît à nos mâles, traumatisés par une vérité si évidente car si Dieu est amour il ne peut être qu’une Femme.

Le fœtus sort du chaos à sa naissance, il grandit, nourri des atomes produits par les nutriments de la terre. D’où l’expression; « « Tu as été créé de la poussière pour retourner à l’état de poussière », c’est-à-dire lorsque les atomes se dissocient de votre corps après votre mort. Dès sa conception, l’être humain vit et se développe par lui-même, son corps et ses glandes produisent ce dont il a besoin, il devient indépendant, il a juste besoin de nourriture pour continuer le processus de vie jusqu’à son refroidissement progressif et sa mort.

L’homme-Dieu n’existe pas, le Dieu des religions n’est qu’un concept humain créé pour se placer au-dessus de la Femme (accusée de pervertir l’homme, d’avoir trompé l’homme et source de bien des malheurs. Et ce jusque dans la Torah, la Bible et le Coran ). Déesses génératrices de l’univers, personne n’a vu de Dieu masculin, mais souvent des apparitions de femmes ont eu lieu !

Dieu

Articles similaires

Laisser un Commentaire