KONGOLISOLO
Actualité

Les principales raisons du déclin des civilisations Nègres; la castration mentale a bien fonctionné chez certains de nos frères et sœurs Noirs/Africains : faute de conception du divin, les Noirs/Africains sont épuisés (jusqu’à quand les Noirs/Africains resteront-ils prisonniers des religions étrangères ? En épousant les religions des autres, les Noirs/Africains gaspillent leurs énergies jusqu’à s’épuiser à ne rien obtenir en matière de spiritualité) « L’imposture au nom de Dieu (pourquoi Dieu doit-il passer par un être humain pour délivrer un message à un être humain? »

Les prêtres, pasteurs et autres gourous sont des êtres humains comme nous tous. Beaucoup sont donc pédophiles, violeurs, assassins, escrocs, manipulateurs, sociopathes et maquillent des robes blanches ou noires pour soi-disant transmettre un message délivré par Dieu en personne.

Le business de Dieu est une excellente aubaine, pour tout aventurier qui veut devenir rapidement milliardaire en Afrique. Le seul investissement est :

  • Un carton de livres soi-disant (Saints);
  • Un Chapelet;
  • Un accoutrement soi-disant (d’Homme de Dieu), oui celui-là avec qui Dieu a signé un contrat de représentation sur terre;
  • Pratiquez les belles paroles pour vendre le paradis ou créer la psychose de l’enfer;
  • Et maintenant, allons-y, les crédules apporteront des parcelles de terre, de l’argent, de l’or et des diamants, pour aller au Paradis;
  • Le seul avantage que les prêtres, pasteurs et autres gourous ont sur leurs fidèles est qu’ils ont dû lire le même livre pendant de nombreuses années et qu’ils sont capables de l’enseigner comme n’importe quel enseignant.

À l’origine secte marginale dont les adeptes sont persécutés, le christianisme finit par trouver grâce auprès de l’homme le plus puissant de l’époque, Constantin (il vécut de 274 à 337) l’empereur de Rome. Par l’épée et le talent militaire des légionnaires romains, la parole christique s’européanisa avant de se mondialiser à partir du 15ème siècle par l’entremise des conquistadores espagnol, portugais, italien, français, néerlandais et danois.

À l’origine secte marginale dont les adeptes sont persécutés, le christianisme finit par trouver grâce auprès de l’homme le plus puissant de l’époque, Constantin (il vécut de 274 à 337) l’empereur de Rome. Par l’épée et le talent militaire des légionnaires romains, la parole christique s’européanisa avant de se mondialiser à partir du 15ème siècle par l’entremise des conquistadores espagnol, portugais, italien, français, néerlandais et danois. Ce fut la première mondialisation qui chosifia le Nègre et dépeupla sévèrement l’Afrique. Beaucoup d’Africains pensent qu’il est naturel pour eux d’être musulmans ou chrétiens. Ils oublient ou font semblant d’oublier que ces monothéismes tardifs et férocement conquérants sont entrés en Afrique par l’épée, le fusil et le canon. Les autels et lieux de culte africains détruits, leurs officiants massacrés, les objets de culte spoliés, le Congolais comme l’Africain a, au fil du temps, perdu sa vraie religion. Les cultes qui subsistent ici et là sous divers noms ne sont que des syncrétismes, un mélange de superstitions africaines, sémitiques et occidentales. Ces pratiques culturelles confuses ne sont d’aucune efficacité pour l’élévation d’un peuple. Voilà la principale raison du déclin des civilisations nègres. La spiritualité africaine est aujourd’hui décousue, quand elle n’est pas empruntée voire dangereuse.

Il est temps que les Noirs/Africains changent leur conception du Divine. Ils doivent adopter leur propre approche relative au Divin pour retrouver le chemin de la vérité. Le pire des fanatismes, c’est le fanatisme religieux tel qu’exprimé par les Noirs/Africains, qui embrassent les religions venant l’on ne sait de quel bord divin pour aliéner tout un peuple de générations en générations. Ça suffit : il faut que ça change ! « Que nos ancêtres nous sauvent de cette folie morbide »

DIEU s’en fout (Pâris Baletula) P.71&72)

Articles similaires

Laisser un Commentaire