KONGOLISOLO
Actualité

La cosmogonie de Iounou Seth (le mal) : pour les Égyptiens, le diable tel que conceptualisé dans les autres religions n’existe pas « Dieu a créé les hommes pour qu’ils fassent le bien et ce sont les hommes qui lui ont désobéi en introduisant le mal, (Dieu avait quatre enfants au début), ce sont Wasire, Aissata, Seth et Nabintou; (Osiris, Isis, Seth et Nephthys) »

Wasiré et Aïssata ont respecté la parole de Dieu et ont conduit l’humanité à la civilisation et à la loi divine (Maât). Wasire était le fils préféré de Dieu et le régent du trône divin. Il est la personnification du bien, il est Oun Nefer (l’être perpétuellement bon). Jaloux de Wasire Kemwur (Osiris le Grand Noir), Seth utilisé une astuce pour le tuer et se déposer sur le trône divin qu’il convoitait. 

Aïssata découvre alors le corps de son mari Wasiré inanimé dans un sarcophage, mais incapable de l’y déplacer, elle va chercher de l’aide. Seth, découvrant le sarcophage, découpa le corps de Wasire en morceaux qu’il envoya aux quatre coins du monde. Découvrant le deuxième drame, Aissata en larmes partit à la recherche des parties du corps de son mari, qu’elle trouva et assembla avant qu’il ne soit ressuscité des morts par Amon-Ra (Dieu), qu’elle invoqua pieusement.

Seth et sa femme Nabintou représentent donc (le mal, le chaos, le désordre), et c’est pour ces raisons que le mauvais fils de Dieu a une tête de sanglier, car les cochons aiment le désordre. Wasiré et Aïssata ont eu un fils Horo (Horus) tandis que Seth et Nabintou sont restés fertiles. C’est dire que l’humanité descend du couple divin représentant le bien et les hommes, comme leurs ancêtres, sont donc censés faire le bien.

Articles similaires

Laisser un Commentaire