KONGOLISOLO
Actualité

D’Osiris à Sérapis (préfiguration de Jésus) Invention du christianisme : -332 Alexandre le Grand envahit Kemet (Egypte) après sa mort, Ptolémée un général d’Alexandre se proclame roi (Basileus) d’Egypte, et réussit à imposer son autorité au sein de Kemet Clergé (égyptien) « Mais pour être accepté de tous, il créa de toutes pièces Serapis CHRISTUS ce dieu devait convenir aussi bien aux Grecs qu’aux Egyptiens (Apis) était une manifestation terrestre du dieu (Osiris) »

Nous avons donc procédé à un culte d’Oser-API. Mais en grec, « O » est un article, et ainsi les prêtres grecs ont transformé Oser-Api en « O Serapis, le Serapis ». Son culte s’étend alors à tout le bassin méditerranéen.

305 ; c’est son fils Ptolémée II. 

  • Ordonne d’employer tous les moyens en l’occurrence l’armée pour récupérer les livres de loi judaïque dans tout l’empire, Comprenant Kemet (Égypte) la Babylonie,la Jude, la macédoine;
  • Pas moins de deux cent mille rouleaux sont ainsi récupéré. Là encore, Ptolémée conserve les originaux et restituera une seule copie-là septante. 

En 325

  • L’Église adopte le nom de Jésus-Christ lors du Concile de Nicée et elle adopte la forme du dieu égyptien Sérapis barbu et chevelu. Le mot Satan vient de Seth ou Sat : principal ennemi d’Horus dans la mythologie égyptienne;
  • L’Église de Rome fait correspondre la date de naissance de Jésus-Christ avec la naissance de Mithra, dieu qui était célébré le 25 décembre au solstice d’hiver. L’Église avait d’abord choisi le 6 janvier, le 28 mars, le 19 avril et le 20 mai avant de fixer le 25. 

En 380

  • Théodose Ier rend le christianisme obligatoire. C’est une date importante. Contrairement à ce qu’affirme l’Église, la religion chrétienne, ce jour-là, n’est pas seulement devenus officiels. Elle est devenue obligatoire;
  • Ceux qui refusaient de se soumettre étaient privés de leurs biens, de leurs droits et exilés. Le christianisme ne s’est pas lentement répandu pendant trois siècles grâce à l’infatigable énergie des descendants des apôtres. Il s’est répandu brutalement, au IVe siècle parce que l’empire romain l’a imposé. 

En 385

  • Théophile est nommé patriarche d’Alexandrie. Avec le consentement tacite de l’empereur Théodose, il commence une violente campagne de destruction de tous les temples et sanctuaires non-chrétiens en Égypte : à Alexandrie, les temples de Mythriade et Dyonisius puis en 391, la destruction du temple de Sérapis et de sa bibliothèque. 

En 392

  • Le patriarche Théophile fait détruire le temple de Dionysos à Alexandrie : avec lui, 200 000 volumes partent en fumée ! 

En 394

  • Les jeux d’Olympie (nos Jeux olympiques actuels) sont supprimés par les chrétiens, il faudra attendre 1896 pour les revoir.

En 397

  • Concile de Carthage : le Nouveau Testament prend sa forme actuelle. (sauf l’Apocalypse).

En 415

  • Hypathie, la dernière grande mathématicienne de l’école d’Alexandrie, par ailleurs fille de Théon d’Alexandrie, directeur de la bibliothèque, est mise en pièces et tuée par une foule de moines chrétiens inspirés par Cyrille, patriarche d’Alexandrie, que l’Église canonisera.

En 435

  • Code Théodosien qui légalise le totalitarisme chrétien : les païens perdent leurs droits civiques. Il est légal de détruire les temples païens. La lutte contre les hérésies est encouragée. Persécution des Juifs. Confiscation des biens non-chrétiens. 

En 451

  • Concile de Chalcédoine : la théorie n’est toujours pas au point : le concile définit donc que le Christ est « Vrai dieu et vrai homme et fils de Marie »: comme ça n’est toujours pas clair, on nommera plus tard ce problème « Le mystère de la sainte Trinité » et on n’en parle plus. La croix et la passion du Christ sont « Définitivement » fixées.

En 532

  • L’empereur Justinien fait fermer l’école de philosophie d’Athènes, considérée comme le dernier bastion du paganisme. Désormais, l’obscurantisme et l’ignorance règnent en maître dans tout le bassin méditerranéen;
  • Dès que la religion chrétienne est montée en puissance, sous le règne de l’empereur Constantin, elle n’a pas eu de cesse de réécrire l’histoire. Les manuscrits ont été détruits, amputés, falsifiés, réécrits, inventés, et ce, pendant presque 2000 ans.

 

Articles similaires

Laisser un Commentaire