KONGOLISOLO
Actualité

Sexualité : la femme de 50-60 ans aurait besoin d’un homme de 25-30 ans « La femme d’aujourd’hui revendique haut et fort le droit au plaisir sexuel libéré de la procréation; pourtant nombreuses sont celles qui vivent de manière dramatique le conflit entre leur sexualité et le (prisons intérieures) avec, à la clé, déceptions, frustrations, fatigue, amours déçues, manque de désir et de plaisir (eclairage) »

Psychiatre et sexologue mondialement réputé, Willy Pasini se penche depuis plusieurs décennies sur les questions relevant de l’amour, la séduction, le couple et le désir. Dans son dernier ouvrage, il explore l’univers très complexe de la sexualité féminine, depuis les différents aspects du désir jusqu’aux multiples types d’orgasme, en passant par les fantasmes, la perversion, la transgression et l’homosexualité. 

Le Vif/L’Express : la libération sexuelle remonte à un demi-siècle; alors, pourquoi tant de femmes vivent-elles encore dans une « Misère » Sexuelle ?

  • Willy Pasini : la Bible et la mythologie contiennent de nombreux modèles féminins négatifs : Eve, Bethsabée, Dalila, Salomé, Pandore, Méduse (…);
  • La Bible nous a transmis deux modèles de femmes : la Vierge Marie, porteuse de toutes les vertus, et Marie-Madeleine, incarnation du vice;
  • Ces deux modèles ont survécu pendant des siècles dans notre culture occidentale, empreinte de catholicisme. Certes, aujourd’hui, la « Prison extérieure », à savoir l’ensemble des règles et des conventions sociales, n’existe quasiment plus. 

Dans le passé, la sexualité féminine a toujours fait peur aux hommes; qu’en est-il aujourd’hui ?? 

  • Ce n’est pas la sexualité qui fait peur, mais la femme;
  • Avant, la sexualité était procréative et l’homme ne voulait pas élever les enfants illégitimes. Aujourd’hui, c’est le désir de la femme qui fait peur;
  • Dans le passé, l’homme avait le monopole du désir. De nos jours, le plaisir se partage et la femme en prend la moitié. L’homme est un prédateur, il fonctionne avec son cerveau primitif. 

L’homme aime la femme active au bureau, mais pas au lit. Vrai ou Faux ??

  • L’intimité sexuelle (le véritable acte sexuel) n’a pas changé en soi, mais les personnes qui la partagent ont évolué. Comment ce changement se traduit-il chez la femme ??
  • L’intimité se transforme en « Extimité » Les jeunes femmes en quête de sensations fortes préfèrent se montrer nues plutôt que de vivre réellement la sexualité;
  • Aux Etats-Unis, 40 % des femmes pratiquent le sexting qui consiste à envoyer des images sexuellement explicites de soi-même sur Internet. L’extérieur est plus important que l’intérieur. 

Pourquoi, sur le plan sexuel, la femme est-elle supérieure à l’homme ??

  • Tout d’abord, on peut parler d’une supériorité biologique, une petite fille de 7-8 ans peut avoir un orgasme clitoridien, ce qui n’est pas possible chez un petit garçon;
  • Quand la fille devient grande, elle peut avoir des orgasmes répétés. Théoriquement, elle peut en avoir cinq : clitoridien, vaginal, anal, utérin et l’orgasme provoqué par la stimulation du point G, une protubérance de la taille d’un pois chiche;
  • Le point G est une découverte récente, confirmée par les scientifiques;
  • Donc, oui, la femme est supérieure à l’homme, car elle a une plus grande panoplie de réponses. L’homme ne connaît qu’un seul orgasme !

À quoi sert l’orgasme féminin ??

  • C’est une question difficile pour la science. Pour certains scientifiques, il ne sert à rien;
  • D’autres disent qu’il éveille chez la femme le désir sexuel;
  • Sur le plan purement biochimique, l’orgasme sert à la procréation. Une femme orgasmique est plus facilement procréative. Lors de l’orgasme, le cerveau intervient différemment chez l’homme et chez la femme !

Sexualité

Articles similaires

Laisser un Commentaire