KONGOLISOLO
Actualité

Les secrets du Cœur : Savoir ce qu’il y a dans son cœur est l’un des concepts cardinaux de l’ancienne sagesse sacrée noire/africaine à la base de nombreux proverbes encore inscrits sur les murs du temple de Louxor à Kemet, « Nos ancêtres, (toujours copiés, mais jamais égalée); on voit que la soi-disant (Sainte Marie), la mère de votre soi-disant Dieu d’Israël est une réplique, une pensée Noire/Africaine incomprise et on dit que certains de nos pauvres diplômés y croient ? »

Voici une sélection des proverbes puissants écrits sur les murs du temple extérieur d’Amon-Mut-Montuaka Khonsu à Louxor, qui ont servi d’outils pour enseigner les Bantous. Une compréhension de l’univers et de l’ordre divin existe entre l’Homme, la création, la Nature, et les cieux dont l’accès aux enseignements les plus avancés, inscrits sur les murs intérieurs du temple, était réservé aux initiés ayant fait leurs preuves.

Savoir/Connaissances/Enseignement/Apprentissage/Intelligence :

  • Le chemin de la connaissance est étroit;
  • Ton corps est le temple de la connaissance; 
  • La connaissance n’est pas nécessairement la sagesse; 
  • L’Amour est une chose, la connaissance en est une autre;
  • Pour acquérir la connaissance, vous devez savoir que la paix est une condition indispensable pour l’obtenir;
  • La première chose nécessaire à l’enseignement est un maître; le second est un élève capable de poursuivre la tradition;
  • Nous ne devons pas confondre maitrise avec mimétisme et connaissance avec ignorance superstitieuse;
  • Les proverbes et les croyances populaires sur les questions essentielles doivent être examinés afin de découvrir la pensée originale;
  • La conscience physique est indispensable pour l’acquisition de la connaissance;
  • Un homme ne peut pas être juge de l’Intelligence de son voisin, car sa propre expérience vitale n’est jamais celle de son voisin.
  • La connaissance est la conscience de la réalité;
  • La réalité est la somme des lois qui régissent la nature et des causes dont elles découlent;
  • Un élève peut vous montrer par ses propres efforts combien il mérite d’apprendre de vous;
  • Lorsque l’étudiant est prêt, l’enseignant apparaît;
  • Les images sont plus proches de la réalité que les définitions froides;
  • Les hommes ont besoin d’images, car lorsqu’elles manquent, ils inventent des idoles. Mieux vaut alors fonder les Images sur les réalités qui mènent le véritable chercheur à la source;
  • Les vrais sages sont ceux qui donnent ce qu’ils ont, sans méchanceté et sans secret;
  • Le vrai enseignement n’est pas une accumulation de connaissances ; c’est un éveil de la conscience qui passe par des étapes successives;
  • Il est préférable de ne pas savoir et de savoir qu’on ne sait pas, plutôt que d’attribuer présomptueusement une signification aléatoire aux symboles;
  • Ce qui se révèle à moi, cesse d’être mystérieux pour moi seul et lorsque je le dévoile à quelqu’un d’autre, il n’entend que de simples mots ou des blasphèmes, mais jamais la révélation. 
  • Une réponse n’apporte aucune illumination à moins que la question n’ait mûri au point de donner lieu à cette réponse qui devient ainsi son fruit. Alors apprenez donc à poser une question;
  • Connaître signifie enregistrer dans sa mémoire, mais comprendre veut dire se fondre avec la chose et l’assimiler en soi-même.;
  • Il y a deux sortes d’erreurs : la crédulité aveugle et la critique fragmentaire;
  • Il ne faut jamais croire un mot sans mettre sa vérité à l’épreuve, car le discernement ne grandit pas dans la paresse, et cette faculté de discernement est indispensable au chercheur;
  • Le Scepticisme sain est la condition nécessaire pour un bon discernement, mais la critique fragmentaire est une erreur.

Secrets

 

Articles similaires

Laisser un Commentaire