KONGOLISOLO
Actualité

Encore beaucoup de rivières à traverser (Still many rivers to cross) : quel courage pour une si jeune gamine à l’époque, mais la lutte continue à Ferguson dans le Missouri pour nos droits humains « Ruby Bridges » … (VIDÉO)

Encore beaucoup
  • C’est le 14 novembre 1960 qu’un enfant noir a pour la première fois intégré une école primaire réservée aux Blancs en Louisiane, au milieu d’une foule enragée et sous escorte;
  • En novembre 1960, ses parents répondent à un appel du NAACP (organisation noire américaine de défense des droits civiques) et acceptent que leur fille participe à l’intégration du nouveau système scolaire de la Nouvelle-Orléans;
  • Face à l’immense majorité des Blancs, qui s’opposent à ce que les Noirs intègrent leurs écoles, Ruby a besoin de protection policière pour se rendre, le 14 novembre 1960, à l’école William Frantz Elementary. Les officiers locaux et de l’État refusent de la protéger, elle se fait accompagner par des Marshalls fédéraux;
  • La maman a pourtant averti l’enfant : « Il y aura sûrement beaucoup de monde près de sa nouvelle école », mais Ruby, qui n’a alors que 6 ans, ne s’attendent pas à devoir affronter une foule aussi déchaînée de Blancs racistes pour atteindre l’établissement scolaire.

Ruby raconte : « Dans la voiture, je pouvais voir la foule. Il y avait une masse de personnes près de l’école. Elles lançaient des choses et me hurlaient dessus. Mais, vivant à la Nouvelle-Orléans, j’ai cru que c’était un « Mardi Gras ».


  • Dès le premier jour, le 14 novembre 1960, des parents blancs retirent leurs enfants de l’établissement. Solidaires, tous les enseignants refusent de faire cours tant qu’il y aurait une Noire dans l’école;
  • Seule Barbara Henry, une enseignante originaire de Boston au Massachusetts, accepte de faire la classe à la petite fille. Pendant un an, elle enseigne donc uniquement à Ruby, « comme à une classe entière »;
  • Face aux multiples menaces de mort, et d’empoisonnement, Ruby ne mange pas à la cantine et est exceptionnellement autorisée à ramener son propre repas tous les jours. Un petit cercueil en bois contenant une poupée noire est même retrouvée accroché devant l’école;
  • La famille Bridges paie cher sa décision d’envoyer Ruby à la William Frantz Elementary : son père perd son emploi et ses grands-parents, agriculteurs du Mississippi, sont chassés de leurs terres.

Ruby Bridges est la porte-parole de la Ruby Bridges Foundation, une association fondée en 1999 pour promouvoir « les valeurs de la tolérance, du respect et de l’appréciation des différences ». Le 27 octobre 2006, la ville d’Alameda, en Californie, a dédié une école élémentaire à Ruby Bridges.

Articles similaires

Laisser un Commentaire