KONGOLISOLO
Actualité

RD Congo : suspension des activités de la campagne électorale à Kinshasa « À quelques jours de la tenue des élections en RD Congo (23 décembre 2018), le Gouverneur de la ville Province de Kinshasa a pris la mesure de suspendre toutes les activités de la campagne électorale sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa »

Toutefois, « Le  recours aux médias, de l’ensemble  des candidats président de la République, sans exception aucune » est garanti à en croire le Communiqué très controversé de l’autorité provinciale.

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa a justifié sa décision compte tenu des tensions observées au cours du déroulement de la campagne avec le risque des affrontements de rue entre les différents camps, susceptibles de perturber l’ordre public et de créer l’insécurité.

La mesure de suspension des activités de la campagne électorale n’a pas fait écho favorable aux oreilles des différents candidats, surtout ceux qui battent réellement la campagne électorale. Elle est a été accueillie comme un coup de tonnerre ce mercredi 19 décembre 2018 au début de la matinée. En principe, selon le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la campagne électorale devra s’arrêter le vendredi 21 décembre 2018 à minuit.

Il faut signaler que, déjà le Candidat Martin Fayulu de la coalition Lamuka, en provenance du Bandundu, vient de subir les conséquences de cette mesure alors qu’il était aux portes de Kinshasa sur la route nationale N°4 au Niveau de la ferme Nouveau DAIPEN en Commune de la N’Sele. Subitement, les policiers et les militaires ont barricadé la route à son cortège. Pendant ce temps, à Kinshasa, au terrain Sainte-Thérèse de N’Djili, la Police a eu des altercations avec l’équipe de campagne de Martin Fayulu, car elle exigeait le démontage du podium sur lequel ce dernier devrait tenir son meeting l’après-midi de ce mercredi. Les forces de l’ordre refusent mordicus de le laisser le libre passage.      

À l’allure où vont les choses, d’aucuns se posent la question de savoir à quoi aboutirait ce processus électoral surtout que la roue des  événements en RD Congo tourne très vite. Tout peut donc arriver !

Roger Manzekele

MM

Articles similaires

Laisser un Commentaire