KONGOLISOLO
Vous pouvez vous habiller chic et sexy sans exposer votre corps : comment sommes-nous passés de la recherche de l’excellence à la glorification soudaine d’un comportement ignoble et dénigrants ? Maman m’a dit une fois; qu’il y a une grande différence entre une femme qui s’habille bien et une femme qui s’habille pour être déshabillée; « Elle m’a aussi dit que je pouvais être sexy sans exposer mon corps, et que s’habiller est toute une science »
La féminisation de l’homme Noir/Africain : c’est un phénomène qui tend à caractériser l’homme Noir/Africain de l’habillement au maquillage, en passant par les gesticulations et les mimiques, c’est un décor métallique, celui où l’homme Noir/Africain se féminise progressivement; « Voici donc le genre de personnes que les universalistes Noirs/Africains considèrent comme des modèles ! Avez-vous pris soin d’examiner ce que beaucoup d’artistes font maintenan ? En particulier les artistes musiciens ?? »
Oublions un instant les fautes qui reviennent aux autres – apprenons premièrement à corriger celles qui sont les nôtres (Nous Noirs/Africains) : vous vous demandez pourquoi les Noirs/Africains semblent si arriérés économiquement ? Un élément de réponse d’après un penseur inconnu (DKB); « La seule chose que les Noirs/Africains comprennent c’est (la consommation), les Noirs/Africains ne comprennent pas l’importance de la création et de la construction de richesse » … (VIDÉO)

Le Noir à travers le monde

L’impressionnisme et l’exhibitionnisme, deux maux qui poussent les hommes et les femmes à gaspiller excessivement leur argent dans le but de se rendre beaux ou belles aux yeux de leurs adversaires : Trop de gens dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas pour acheter des trucs dont ils ne veulent pas, juste pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas (By, Will Smith)

Admi1

Le Secret de la Vente au Nègre : Selon leur soi-disant (Vendeur Psychologique), les Nègres achètent par marque et nom, ils sont plus satisfaits de l’apparence extérieure, c’est tout ce qui brille pour eux c’est l’or; « S’ils aiment la qualité, c’est pour se sentir importants et reconnus, et non pour l’utiliser à bon escient; parfois les Nègres sont influencés par d’autres humains; ce sont de bons suiveurs; ils achètent tel ou tel bien simplement parce qu’ils ont vu d’autres l’acheter » … (VIDÉO)

Admi1

Ces défilés de mode qui volaient la divinité de la femme : quand les chrétiens n’avaient pas encore découvert les défilés de mode, les femmes, ces créatures ineffables, rayonnaient de toute leur divinité, elles étaient des créatures vénérées autant qu’elles étaient le rempart de la société; mais depuis que les chrétiens ont découvert le modelage (mannequinat), les femmes ont perdu leur divinité à force d’être dénudées à tout bout de champ … (VIDÉO)

Kongo Lisolo

Les inventions Noires/Africaines sont à promouvoir : les Turbans Noirs/Africains, cette enveloppe de la tête, symbole de modestie ou de richesse, que plusieurs civilisations utilisent aujourd’hui est une invention Nigériane depuis des milliers d’années avant la traite des Noirs/Africains par les Occidentaux; « Les Turbans Noirs/Africains ne sont qu’un petit fragment de la myriade de richesses véhiculées par la culture Noire/Africaine » … (VIDÉO)

Admi1

Chers frères et sœurs Noirs/Africains, pourquoi devrions-nous consommer Noir/Africain ? En consommant toujours, étrangers ! Nous renforçons l’emprise des étrangers sur nous ! Notre libération passe aussi par notre consommation Noire/Africaine; « Il est grand temps que nous mettions fin à notre aliénation vestimentaire en Afrique ! Et, en cela, consommons Noir/Africain ! C’est la seule solution de nous débarrasser de ces modes et styles qui deviennent de plus en plus encombrants » … (VIDÉO)

Admi1

Où est née la sapologie ? Quand on parle de la Sapologie ou de la Sape, beaucoup imaginent directement le Kongo; ils pensent à ces jeunes Kongolais bien habillés, élégants, fiers, qui (se) dandinent, dans les espaces publics; une façon pour eux d’exprimer leur art, mais en réalité, le Style Sapologie est né aux États-Unis : « Nous sommes à Boston en 1968, nous les hommes de couleur avons montré que rien ne peut arrêter la royauté et la noblesse qui est en nous ! »

Admi1