KONGOLISOLO
La féminisation de l’homme Noir/Africain : c’est un phénomène qui tend à caractériser l’homme Noir/Africain de l’habillement au maquillage, en passant par les gesticulations et les mimiques, c’est un décor métallique, celui où l’homme Noir/Africain se féminise progressivement; « Voici donc le genre de personnes que les universalistes Noirs/Africains considèrent comme des modèles ! Avez-vous pris soin d’examiner ce que beaucoup d’artistes font maintenan ? En particulier les artistes musiciens ?? »
Oublions un instant les fautes qui reviennent aux autres – apprenons premièrement à corriger celles qui sont les nôtres (Nous Noirs/Africains) : vous vous demandez pourquoi les Noirs/Africains semblent si arriérés économiquement ? Un élément de réponse d’après un penseur inconnu (DKB); « La seule chose que les Noirs/Africains comprennent c’est (la consommation), les Noirs/Africains ne comprennent pas l’importance de la création et de la construction de richesse » … (VIDÉO)
L’impressionnisme et l’exhibitionnisme, deux maux qui poussent les hommes et les femmes à gaspiller excessivement leur argent dans le but de se rendre beaux ou belles aux yeux de leurs adversaires : Trop de gens dépensent de l’argent qu’ils n’ont pas pour acheter des trucs dont ils ne veulent pas, juste pour impressionner des gens qu’ils n’aiment pas (By, Will Smith)

Esclavagisme

Devoir de mémoire : le 28 août 1963, c’était le déclenchement de la (Marche sur Washington), décrétée par le (Mouvement pour les Droits Civiques) KL, reviennent aussi bien sur cet événement historique que sur les conditions de sa conception et de son élaboration; « Au début des années 1960, le Mouvement pour les Droits Civiques, initié par la création d’Organisations à l’instar de la NAACP (l’Association Nationale pour l’Avancement des Personnes de Couleur), au début du XXème siècle – connaît un développement fulgurent de son activité »

Admi1

Ce discours de Malcolm X qui a mis KO les Blancs/Occidentaux : c’est un autre un discours de Malcom X que tiré de l’introduction du film sur sa vie, un discours pas comme les autres, un discours qui va droit au but, un discours où Malcolm X parle avec son cœur et sa tête à la fois, un discours où Malcom X n’a pas gardé sa langue dans la poche; « Frères et sœur Noirs/Africains, je suis ici pour mettre les Blancs/Occidentaux en accusation » 

Admi1

Devoir de mémoire : condamnation de Mohamed-Ali de laquelle il s’en sortit fort de ses convictions; le 20 juin 1967, Mohamed-Ali, le plus grand boxeur de tous les temps, avait été condamné pour désertion militaire (Guerre du Viêtnam), nous sommes en pleine (Guerre froide), dite la (Guerre bipolaire, ou encore conflit, Est-Ouest); entre le bloc capitaliste(chapeauté par les États-Unis), et le bloc communiste; (CommunisChapeauté par l’URSS/Russie); « Tout part de l’action militante de Mohammed Ali et sa position (Anti-guerre), contre le Viêtnam »

Admi1

Pendant le mouvement des droits civiques aux États-Unis de (1896 à 1954), Babatunde Olatunji est un batteur Nigérian qui a donné le tempo à la lutte pour les droits civiques américains : né (7 avril 1927 – 6 avril 2003) dans une famille Yoruba de l’État de Lagos, Olatunji a obtenu une bourse pour étudier au (Morehouse College d’Atlanta en 1950) et a épousé Ammiebelle Bush en 1957, il jouait le tam-tam – vers 1960; « Il est devenu un pionnier des percussions, sortant 17 albums studio, dont son premier album (Drums of Passion en 1959), largement crédité d’avoir aidé à introduire l’Occident à (la Musique du Monde) »

Kongo Lisolo

Nat Turner, le héros de la révolte des esclaves de 1831 aux États-Unis : Nathaniel (Nat) Turner est né le 2 octobre 1800 dans le comté de Southampton, en Virginie, fils d’esclaves appartenant à Benjamin Turner, un agriculteur prospère; « Apprenant à lire par le biais du fils de son propriétaire, Turner étudia le christianisme qu’il interpréta comme une condamnation de l’esclavage; il a également commencé à croire que Dieu l’avait choisi pour libérer son peuple de l’esclavage; il fut bientôt connu de ses compagnons esclaves comme (le prophète) »

Admi1

Devoir de mémoire : question relative à l’épreuve d’Ebony Magazine basée sur des photos publiées à New York en avril 1952; (entre les personnages sur cette photo, quel (Numéro) pensez-vous qu’il/elle Blanc ou Noir ? Sachant qu’aux États-Unis, être considéré comme un Blanc ou un Noir dépend de vous, et de votre entourage); « Aux États-Unis, passer pour un Blanc dépend de l’endroit où vous vivez, et de ce que les gens supposen que vous êtes Blanc, ceci même si vous n’êtes pas un Blanc pur ! (Et selon une étude américaine, une personne sur 500 née de parents Noirs semble être Blanche) »

Kongo Lisolo