KONGOLISOLO
Actualité

Le Secret de la Vente au Nègre : Selon leur soi-disant (Vendeur Psychologique), les Nègres achètent par marque et nom, ils sont plus satisfaits de l’apparence extérieure, c’est tout ce qui brille pour eux c’est l’or; « S’ils aiment la qualité, c’est pour se sentir importants et reconnus, et non pour l’utiliser à bon escient; parfois les Nègres sont influencés par d’autres humains; ce sont de bons suiveurs; ils achètent tel ou tel bien simplement parce qu’ils ont vu d’autres l’acheter » … (VIDÉO)

Le Secret

La Sape, (Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes), et faisant allusion au mot d’argot français sape qui signifie (vêtements), ou sapé, qui signifie (habillé), est une sous-culture centrée sur les villes de Kinshasa et Brazzaville en République démocratique du Congo et en République du Congo respectivement.

L’origine de la SAPE est mal connue. Les sapeurs se revendiquent plus ou moins des dandys européens du xixe siècle. Il s’agissait alors d’une façon d’imiter le colonisateur en accaparant son style vestimentaire et ses manières, d’une part pour être intégré dans leurs sphères, mais aussi, d’autre part, pour le parodier et être adulé par sa communauté d’origine. La SAPE se serait réellement popularisée au cours des années 1960 à Brazzaville et Kinshasa, avant de se développer ensuite dans les diaspora congolaises en France et en Belgique.

Un adhérent de La Sape est connu sous le nom de sapeur ou, s’il s’agit d’une femme, de sapeuse. Le mouvement incarne l’élégance dans le style et les manières des dandys prédécesseurs coloniaux.

Articles similaires

Laisser un Commentaire