KONGOLISOLO
Devoir de mémoire – quand les victimes d’un racisme endémique le manifestent inconsciemment : alors qu’il allait normalement retirer de l’argent en liquide, (Ryan Coogler), le célèbre acteur-réalisateur de (Black Panther), s’est vu être appréhendé et menotté dans une banque d’Atlanta aux États-Unis, il a été pris pour un braqueur; son seul péché est d’être un Noir/Africain; « Lorsqu’une société se construit sur un racisme endémique et ordinaire, les victimes elles-mêmes manifestent inconsciemment ce racisme entre elles » … (VIDÉO)
Devoir de mémoire : le saviez-vous? Le vrai premier président des États-Unis était un Afro-américain que beaucoup de gens ne reconnaissent pas comme tel, (John Hanson), digne d’être considéré comme le premier président (non officiel) des États-Unis; selon le texte constitutif, de la Confédération, le nouveau pays appelé les États-Unis est né le 1er mars 1781, à l’issu de l’adoption des statuts (articles), de la Confédération; et le premier président au moment de sa création était John Hanson, qui a été élu à l’unanimité par le Congrès continental américain pour un an; « À l’époque, le mandat était d’un an; George Washington, avait aussi travaillé dans son cabinet »
Débat : le pouvoir politique face au (Dieu-argent); le capitalisme est une religion, les banques sont des églises, les banquiers sont des prêtres, la richesse est le paradis; la pauvreté est l’enfer, les riches sont des saints, les pauvres sont des pécheurs, les produits sont des bénédictions; l’argent est Dieu; « Le pouvoir politique ne sert jamais le peuple, il sert plutôt les politiciens et le capitalisme contre le peuple »

NOS ALLIES

Devoir de mémoire – l’histoire tacite de Christophe Colomb : ceux qui font l’éloge de Christophe Colomb ignorent l’histoire tacite de son aventure, (Christophe Colomb est connu comme étant le soi-disant premier navigateur européen à avoir découvert l’Amérique en 1492, mais combien connaissent ses sombres côté?); « Christophe Colomb, selon de nombreux historiens, s’est retrouvé dans les Amériques alors qu’il pensait être en Inde »

Admi1

États Unis : voici pourquoi il faut relativiser au lieu de stigmatiser; vue de l’extérieur, l’Amérique est une superpuissance, une nation modèle au centre du monde (si bien, que le rêve américain se nourrit comme si les États-Unis étaient tombés du ciel et que tous les vestiges de souffrance, de pauvreté et de misère avaient complètement disparu); « La politique étrangère américaine est la championne de la stigmatisation »

Admi1

Par où commencer avant d’amorcer le cheminement de l’unité Africaine ? Si l’idéal d’Unité Africaine s’éloigne de plus en plus c’est parce que les nations Noires/Africaines et les peuples Noirs/Africains n’ont jamais su par où commencer, ils se sont vite perdues dans les théories politique, et économiques pour prétendre parvenir l’intégration politique et et économique dépourvue d’une véritable Unité Africaine; « À l’aube des indépendances Africaines, dans les années 60, l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), s’est beaucoup plus penché à la décolonisation du reste des pays Africains qui ployaient encore sous la colonisation européenne; et dans les années 2000, on a vu comment les dirigeants Noirs/Africains ont calqué l’UA (Union Africaine) sur le modèle de l’UE (Union Européenne) »

Kongo Lisolo

Devoir de mémoire – le contrat de la France avec les États Africains : le saviez-vous ? Aujourd’hui encore, de nombreux pays Africains continuent de payer un impôt colonial en France, malgré l’indépendance; « Lorsque Sékou Touré de Guinée décida en 1958 de quitter l’empire colonial français puis opte pour l’indépendance du pays, l’élite coloniale française à Paris s’indigne et, dans un acte de fureur historique, demanda à son administration alors en place en Guinée de détruire dans tout le pays ce qui représentait, à leurs yeux, les avantages de la colonisation française »

Kongo Lisolo

Devoir de mémoire – Ahmed Sékou Touré : 25 août 1958, rencontre historique entre deux orateurs légendaires; « Lorsque Sékou Touré décida en 1958 de quitter l’empire colonialiste français et opta pour l’Indépendance de son pays, les élites coloniales à Paris étaient si furieuses que dans un acte de colère historique, l’administration française détruisit dans toute la Guinée, tout ce qui représentait, ce qu’ils appelaient (les avantages de la colonisation française) »

Kongo Lisolo

Devoir de mémoire : la construction des infrastructures au Kongo Belge n’avait qu’un seul objectif, celui d’une économie de pillage, et de prédation systématiques; rien n’était prévu pour développer le Kongo; par contre tout était bien calculé dans le sens de faciliter le déplacement des matières exploitées, et cela au prix du sang des indigènes; « L’explorateur anglais Henri Morton Stanley, qui était au service du roi des Belges Léopold II et qui avait exploré le bassin du Kongo, déclara ceci : (Sans chemin de fer, le Kongo ne vaut pas un sou); c’est ainsi que le roi emprunta de l’argent à des hommes d’affaires dits Belges et à d’autres pays pour construire des infrastructures »

Kongo Lisolo