KONGOLISOLO
Les inventions Noires/Africaines sont à promouvoir : les Turbans Noirs/Africains, cette enveloppe de la tête, symbole de modestie ou de richesse, que plusieurs civilisations utilisent aujourd’hui est une invention Nigériane depuis des milliers d’années avant la traite des Noirs/Africains par les Occidentaux; « Les Turbans Noirs/Africains ne sont qu’un petit fragment de la myriade de richesses véhiculées par la culture Noire/Africaine » … (VIDÉO)
Chers frères et sœurs Noirs/Africains, pourquoi devrions-nous consommer Noir/Africain ? En consommant toujours, étrangers ! Nous renforçons l’emprise des étrangers sur nous ! Notre libération passe aussi par notre consommation Noire/Africaine; « Il est grand temps que nous mettions fin à notre aliénation vestimentaire en Afrique ! Et, en cela, consommons Noir/Africain ! C’est la seule solution de nous débarrasser de ces modes et styles qui deviennent de plus en plus encombrants » … (VIDÉO)
Où est née la sapologie ? Quand on parle de la Sapologie ou de la Sape, beaucoup imaginent directement le Kongo; ils pensent à ces jeunes Kongolais bien habillés, élégants, fiers, qui (se) dandinent, dans les espaces publics; une façon pour eux d’exprimer leur art, mais en réalité, le Style Sapologie est né aux États-Unis : « Nous sommes à Boston en 1968, nous les hommes de couleur avons montré que rien ne peut arrêter la royauté et la noblesse qui est en nous ! »

Nos Cultures

Devoir de mémoire – restaurons l’histoire : une vérité qui risque de bouleverser le paradigme de plusieurs sciences occidentalisées, le peuple Melungeon des (Montagnes Appalaches) est la preuve d’une migration Noire/Africaine avant l’esclavage aux États-Unis, et qui laisse croire, que les Noirs/Africains ont découvert l’Amérique et y vivaient avant l’arrivée de Christophe Colomb, à qui l’on attribue faussement la découverte de ce Nouveau Monde; « Le peuple Melungeon est la preuve de la migration pré-esclavagiste des Noirs/Africains vers les États-Unis au fil des ans, des affirmations diverses et variées ont été faites sur les origines de ce peuple Noir appelé péjorativement les Melungeons »

Admi1

Devoir de mémoire – Palmares fut, au Brésil, dès le début du XVIIe siècle, le premier État Nègre des Amériques : des esclaves marrons échappés des plantations de canne à sucre établies par les Portugais autour de Pernambuco fondèrent Os Palmares, un vaste Quilombo (communauté de marrons ) près de la montagne Barriga; « La population, à laquelle vinrent se mêler des autochtones et des Européens, atteignit 30 000 personnes qui s’inspirèrent de l’Afrique pour inventer une nouvelle civilisation basée sur l’autogestion et des cultures vivrières variées »

Admi1

Par où commencer avant d’amorcer le cheminement de l’unité Africaine ? Si l’idéal d’Unité Africaine s’éloigne de plus en plus c’est parce que les nations Noires/Africaines et les peuples Noirs/Africains n’ont jamais su par où commencer, ils se sont vite perdues dans les théories politique, et économiques pour prétendre parvenir l’intégration politique et et économique dépourvue d’une véritable Unité Africaine; « À l’aube des indépendances Africaines, dans les années 60, l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), s’est beaucoup plus penché à la décolonisation du reste des pays Africains qui ployaient encore sous la colonisation européenne; et dans les années 2000, on a vu comment les dirigeants Noirs/Africains ont calqué l’UA (Union Africaine) sur le modèle de l’UE (Union Européenne) »

Kongo Lisolo

Côte d’Ivoire : Origine du mot Akan Bobodouman; chez les Baoulé, le mot (Bobodouman désigne l’utérus ou le tube de la femme); ce mot vient de l’expression (Be bo m’in douman), qui signifie littéralement, (on ne dit pas son nom); la matrice en pays Baoulé est un moule sacré, allez-y et comprenez qu’il ne faut de toute façon pas prononcer son nom, car c’est là que Dieu avec ses forces et ses créatures angéliques lunaires façonnent chaque être humain; « En effet, les Baoulé considèrent le sexe de la femme et tout ce qu’il contient (utérus, trompe; Ect) comme étant sacré; donc, les Baoulé ne prononcent pas le nom du sexe de la femme, surtout par respect pour elle et pour le caractère sacro-saint de son ventre; Or, l’organe qui permet l’accouchement est l’utérus, la trompe de Fallope »

Admi1

Devoir de mémoire – Naissance de la Côte d’Ivoire : il y a 130 ans, le président français signa un décret créant la soi-disant colonie de Côte d’Ivoire, (Marie-François-sadi-Carnot-1887, 10 mars 1893); il y a exactement 130 ans jour pour jour qu’un certain Sadi Carnot, alors président français, signait le décret créant la colonie de Côte d’Ivoire; « Le gouvernement français constitue officiellement la colonie de Côte d’Ivoire en regroupant les comptoirs français du golfe de Guinée fondés un demi-siècle plus tôt par Kerhallet et Fleuriot de Langle; les frontières de la nouvelle colonie ont été délimitées les années précédentes par Louis Gustave Binger, officier d’ordonnance de Faidherbe »

Admi1

Avant -700, c’est-à-dire avant la montée du Bouddhisme contre le Brahmanisme (Abrahamisme), presque toutes les dynasties Ksatriyas (guerrières) du Mahabharata (Inde), avaient été ruinées, brisées et détruites; « Cependant, un autre grand empire Noir finirait par réapparaître en Inde avec le roi Chandragupta, fils de Sutra ou fils d’une femme Noire (sutra/Sudra = Noire) nommée Mahapadma Nanda, qui serait crédité d’avoir arrêté l’avancée d’Alexandre avec une armée de 80 000 chevaux, 200 000 fantassins, 800 chars et 6 000 éléphants dont le centre de la dynastie; Magadha, était alors jugé comme l’un des plus grands empires du Monde »

Admi1