KONGOLISOLO
Actualité

Devoir de mémoire – Mozambique : de danses inutiles des mozambicains pour leurs bourreaux, (nous sommes en 1988 au Mozambique, alors que le pays est déchiré par une guerre sans merci, le Pape Jean Paul II y effectue alors une visite historique); « C’était au mois de septembre 1988, au cours de cette visite du Souverain pontife, le soi-disant Saint Père Jean Paul II, qu’il plaisante avec des danseurs mozambicains à Maputo, mais pourquoi toutes ces danses pour un peuple meurtri par une guerre sans merci ? »

  • Les Noirs/Africains sont toujours des esclaves de l’homme Blanc. Danser toute la journée pour cet homme Blanc alors qu’on souffre. Mais qui est-il au juste ?? Dieu d’Israël ??
  • À la fin de son séjour au Mozambique, le Jean-Paul II avait multiplié les appels à la paix et à la fin de la guerre civile mozambicaine;
  • La guerre civile mozambicaine a été une guerre civile qui s’est déroulée au Mozambique de 1977 à 1992.

Comme de nombreux conflits régionaux Noirs/Africains à la fin du XXème siècle, la guerre civile mozambicaine possédait une dynamique locale, mais était également exacerbée considérablement par les effets polarisants : de la politique de la guerre froide. La guerre a été menée entre le Front marxiste au pouvoir pour la libération du Mozambique (Frelimo), les forces insurgées anticommunistes de la résistance nationale mozambicaine (Renamo) et un certain nombre de factions plus petites telles que le PRM.

Dans ces conditions, est-ce que ça valait la peine que les Mozambicains exhibassent de danses de joie au Pape au lieu de faire le deuil pour leurs morts à cause des frères du Pape (Blancs) ?? Les Noirs/Africains doivent se libérer de l’esprit moutonnier.

Mozambique

Articles similaires

Laisser un Commentaire