KONGOLISOLO

Roger Manzekele

45 Publication - 0 Commentaires

Devoir de mémoire : le ras-le-bol du Roi Biondi Inoghoverya ! Malgré la colonisation barbare de la Belgique au Congo, l’administration coloniale belge reconnaissait le pouvoir coutumier et avait laissé certaines prérogatives aux Rois et aux Chefs coutumiers ; cependant, ces derniers étaient de fois limités et se butaient à certaines difficultés relatives à l’interférence des colons dans ce qui leur était dévolu en tant que gardiens de la terre et de la coutume, c’est le cas avec le Mwami ( Roi) Biondi Inoghoverya de la Chefferie des Baswagha, actuellement située en territoire de Lubero, Province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo.

Roger Manzekele

Devoir de mémoire : « Le pire n’est pas la méchanceté des gens, mais le silence des gens bien », cette citation de Norbert Zongo était toujours sur le bout de ses lèvres lors de ses sorties médiatiques ou à chaque fois qu’il livrait ses conférences ; il est sans doute l’une des figures emblématiques du combat pour la démocratie et la liberté de la presse sur le continent Africain en général et au Burkina-Faso en particulier ; il avait également un goût assez prononcé pour la défense des droits de l’homme.

Roger Manzekele

L’Admiration de Malcolm X à l’égard de Lumumba : les propos de l’activiste afro-américain Malcolm X sur Lumumba prouve qu’il en était admirateur ; pour lui, « Lumumba est le plus grand homme noir à avoir jamais foulé le sol du continent africain. Il n’avait peur de personne. Il effrayait tellement les gens qu’ils ont dû le tuer. Ils ne pouvaient l’acheter, ils ne pouvaient l’effrayer, ils ne pouvaient l’atteindre. »

Roger Manzekele

Pourquoi l’état du Minnesota regorge-t-il de lacs ? Tous les pays et tous les peuples ont des contes et des histoires qui se racontent de génération en génération : un des contes les plus populaires en Amérique est celui de (Paul Bunyan), le bûcheron géant du Nord, « Pendant très longtemps, les histoires de Paul Banyan, sont tendance dans le Minnesota et le Wisconsin; lorsque l’Amérique faisait ses premiers pas vers le développement, le bois était très demandé pour construire des maisons, des églises, des écoles et des entrepôts »

Roger Manzekele

Devoir de mémoire : une histoire choquante, mais qu’il ne faut pas jeter aux oubliettes (nous sommes le 5 mars 1959; ce jour-là, 69 garçons afro-américains, âgés de 13 à 17 ans, étaient enfermés la nuit dans leur dortoir au Negro Boys Industrial School à Wrightsville, États-Unis) « Vers 4 heures du matin, tout à coup, un incendie s’est mystérieusement surgit; cet événement triste et macabre de l’histoire peut être oublié ou méconnu de beaucoup »

Roger Manzekele

Le mystère des crânes allongés : la déformation crânienne est une pratique très répandue en Afrique; (on pourrait penser que les crânes de la fille du pharaon Akhenaton et des enfants Mangbetu du Kongo sont des crânes d’extraterrestres), mais il ne faut pas oublier que la déformation crânienne, y compris l’allongement, était une pratique très répandue, à cette époque, « Cette forme étrange des crânes se retrouve chez l’une des filles du pharaon Akhenaton et chez Mangbetu de RDKongo; il s’agit d’un trait culturel, (la tête était pressée (serrée) pour qu’elle prenne cette forme) » Voilà probablement l’explication de la forme bizarre des têtes des Mayas

Roger Manzekele