KONGOLISOLO
Actualité

Mamady Doumbouya : le soi-disant nouvel homme fort de Conakry ? Beaucoup de Guinéens l’ont pris comme un libérateur, mais en réalité, c’est un autre « Préfet de l’enclos colonial de Guinée »; il suffit de mettre vos émotions de côté pour s’en convaincre … (VIDÉO)

Mamady Doumbouya

En ôtant l’écorce des apparences, on découvrira qu’il y a à manger et à boire dans l’affaire de coup d’État qui a permis à M. Alpha Condé d’être honteusement jeté du perchoir présidentiel en Guinée Conakry. Contrairement au dernier coup d’État au Mali, on a vu la France (qui s’illustre par des invectives à l’égard de Bamako) adopter une attitude clémente envers les putschistes guinéens.

Pourquoi la France et l’Allemagne ont-elles vite soutenu le coup d’État de Doumbouya ! Les raisons sont simples à comprendre :

  • Le soi-disant nouvel homme fort, le chef de la junte au pouvoir en Guinée, est un valet qualifié de ses maîtres français, il a subi le lavage systématique de son cerveau par les Français. Il a été stagiaire guinéen à l’Ecole de Guerre en France, il est titulaire d’un diplôme français d’études supérieures et d’une maîtrise de défense de l’Université Parisienne Panthéon-Assas. Il est titulaire d’un diplôme de Saumur obtenu dans le cadre de la coopération entre la France et les Etats Noirs/Africains partenaires pour la formation des officiers militaires;
  • Au-delà des soupçons qui pèsent sur lui d’avoir une concubine allemande, Mamadou Doumbouya est officiellement marié à Lauriane Doumbouya, une française de souche, avec qui il a eu 4 enfants. Elle a également travaillé dans l’armée française en tant qu’officier;
  • Donc, le coup de Doumbouya était bien calculé dans les officines et les arcanes des autorités françaises. Il est vrai que beaucoup de Guinéens diront qu’il avait déjà « Ses femmes européennes »; bien avant, mais l’anthropologie politique est telle que l’influence des femmes n’est pas négligeable pour la fonction aussi mythique que la présidence de la République.

Aujourd’hui, Lauriane Doumbouya, une Française blanche, est la « Première Dame de Guinée », mais c’est la France qui gagne. C’est dans l’intérêt des Français qu’elle soit dans la maison présidentielle de Guinée. En sa qualité de Première Dame, Laurianne et la France hériteront des richesses guinéennes. Elle est l’œil et l’oreille de son pays d’origine pour tout ce qui se passe, se fait et se projette en Guinée Conakry. Elle est, de par sa position, une espionne à la présidence guinéenne.

Mais soyons honnêtes : en Guinée, en France, et partout ailleurs, Mamadou Doumbouya a-t-il manqué une belle femme Noire/Africaine (d’origine guinéenne) pour l’épouser ?? Et les femmes guinéennes ne disent rien quand elles la voient défiler sur le tapis rouge à leur place ?? Si c’était une congolaise, sénégalaise, rwandaise (…), le peuple guinéen l’aurait déjà désavouée, mais comme, c’est une blanche (française), ça passe sans problème. Quel complexe de cette suprématie blanche ??

Mamady Doumbouya

Articles similaires

Laisser un Commentaire