KONGOLISOLO
Actualité

Granville Tailer Woods (né le 23 avril 1856 à Columbus, États-Unis – décédé le 30 janvier 1910 à New York, États-Unis) était un inventeur Afro-Américain, titulaire de plus de 50 brevets; (il est également le premier Afro-Américain à servir comme ingénieur en mécanique et en électricité après la guerre civile) : Invention « Une couveuse artificielle; L’émetteur de téléphone; Frein électromécanique; Télégraphie ferroviaire; Système télégraphique à induction, Etc » … (VIDÉO)

Granville Tailer Woods

Granville T. Woods, a servi comme ingénieur sur le vapeur britannique (Ironside); en 1878 et a ensuite déménagé à Cincinnati, Ohio. Granville T. Woods, après avoir maîtrisé divers métiers tels que machiniste ou forgeron et travaillé comme pompier ferroviaire et comme ingénieur, suit des cours de génie électrique et mécanique à l’Université de 1876 à 1878. En 1884, il obtient son premier brevet pour un four chaudière à vapeur ! Granville T. Woods, brevète un transmetteur téléphonique acheté par Bell Telephone. Il fonde ensuite la Woods Electric Company à New York; elle fabrique et vend des téléphones, des télégraphes et des instruments électriques.

Certaines des contributions les plus connues de Granville T. Woods sont le développement du concept de (troisième rail), le système de transport public souterrain et le développement du système de (trolley) pour les tramways. « Voici quelques-unes des inventions de Granville T. Woods » :

  • Un interrupteur automatique de circuits électriques;
  • Four de chaudière à vapeur;
  • Chemin de fer électrique;
  • Frein automatique à air;
  • Émetteur de téléphone;
  • Frein électromécanique;
  • Télégraphie ferroviaire;
  • Système de télégraphe à induction;
  • Système de conduite aérienne pour chemin de fer électrique;
  • Construction de tunnel pour voie ferrée électrique.

L’invention la plus importante de Granville T. Woods fut le système télégraphique à induction, en 1887. Ce système consiste à informer l’ingénieur du train immédiatement devant et derrière lui, assurant ainsi la sécurité des déplacements sur rails. Les sociétés Edison et Phelps assignent Granville T. Woods à comparaître devant le tribunal et lui réclament l’anticipation du système télégraphique à induction, au seul bénéfice de Thomas Edison. « Cependant, Granville T. Woods obtient finalement les droits sur le brevet. Sur plus de 60 brevets déposés par Granville T. Woods, la majorité concerne les télégraphes ferroviaires, les freins électriques et les systèmes électriques ferroviaires ».

Articles similaires

Laisser un Commentaire