KONGOLISOLO
Actualité

Le monde des préjugés : nous vivons dans un monde où les préjugés prévalent en tous, pour tous et partout, personne n’y échappe quelles que soient la race, le rand, la religion, le sexe et les conditions sociales; les gens ne savent pas chercher le bien en toutes choses; c’est ainsi que le mal a tendance à prendre de l’ascendance au bien

 Un jour dans l’auditoire, devant les étudiants, Albert Einstein s’est mis à écrire au tableau ce qui suit :

  • 9 x 1 = 9
  • 9 x 2 = 18
  • 9 x 3 = 27
  • 9 x 4 = 36
  • 9 x 5 = 45
  • 9 x 6 = 54
  • 9 x 7 = 63
  • 9 x 8 = 72
  • 9 x 9 = 81
  • 9 x 10 = 91

Après avoir terminé, du coup, tout le monde s’est mis à rire. Pourquoi ? Justement, parce qu’Einstein s’est manifestement trompé. En effet, le résultat correct pour la dernière équation 9 x 10 est 90 au lieu de 91. C’est ce qui a fait que tous les étudiants présents dans la salle se moquent de lui. Albert Einstein a attendu tranquillement que le groupe se calme, puis il a déclaré : même si j’ai résolu correctement 9 équations, aucun de vous ne m’a félicité. Cependant, quand je me suis trompé, tout le monde s’est mis à rire (…). 

Ce qui veut dire que, malgré mon succès précédent, vous n’attendiez que ma moindre erreur pour montrer cela de droit. La société a une habitude impitoyable de nous juger selon nos fautes, nos failles, nos manquements, nos infirmités; l’on entend souvent dire : le court, nègre, le bègue, le moins intelligent, le colérique, le borgne, l’handicapé, le petit bonhomme (…). Les choses de moindre importance retiennent l’attention plus que les choses plus importantes; ainsi va le monde, dit moderne.

Le monde des préjugés

Articles similaires

Laisser un Commentaire