KONGOLISOLO
Actualité

Un Centrafricain, propose une alternative électrique aux générateurs polluants : dans les forêts du sud de la Centrafrique, avoir accès à l’électricité est souvent un casse-tête nécessitant l’utilisation de générateurs néfastes pour l’environnement … (VIDÉO)

Un Centrafricain

Notre Observateur se bat pour tenter d’apporter de nouvelles sources d’électricité et apprendre aux populations à gagner leur indépendance énergétique. Dans le village de Bayanga, à 500 kilomètres de la capitale Bangui, au cœur le Parc national Dzanga-Ndoki, Béranger Kouzoundji s’est fixé un défi de taille : donner aux habitants l’accès à une source d’énergie individuelle, et peu polluante.

Dans ces zones reculées, la population est souvent dépendante des générateurs à essence, système le plus abordable mais très polluant. Ce qui n’est pas sans poser de problèmes dans cette réserve protégée. Notre Observateur est électrotechnicien de formation. Dans son petit atelier, il confectionne des onduleurs, un dispositif électronique de puissance permettant de fournir des tensions et des courants alternatifs à partir d’une source d’énergie électrique de tension ou de fréquence différente. Grâce à une simple, pile de 12 volts, Béranger Kouzoundji parvient ainsi à créer 220 volts. 

Ce petit système nécessite quelques connaissances que Béranger a bien l’intention de diffuser localement, comme il l’a déjà fait dans les villes de Yaloké, Berbérati, Bambari, Lola et Bayanga, dans l’ouest de la Centrafrique. L’indépendance énergétique, c’est la clé pour que les personnes adoptent des pratiques moins polluantes !

Un Centrafricain

Articles similaires

Laisser un Commentaire