KONGOLISOLO
Actualité

La Bible est un livre « Incroyable » : la bible est peut-être un très bon livre d’histoire, cependant elle ne repose sur aucun fait historique avéré, en plus de n’avoir aucune source accréditée

Or, dans le domaine de la recherche, les hypothèses d’une source non accréditée ne peuvent être acceptées, comme crédibles. Donc il est de bon sens d’admettre que la bible est un livre « Incroyable » … Par « Incroyable » j’entends : ce qui n’est pas croyable par son manque de vraisemblance ou de faits crédibles.

La Bible est un corpus de travaux rédigés, on ne sait quand, et par qui, avec des textes écrits, réécrits, amendés, ajoutés, corrigés et transformés. Des œuvres entières disparues ou occultées puis retrouvées, transformées, acceptées ou écartées. En réalité, ce que nous possédons « n’est que des copies de copies de mauvaises copies, et que ces copies diffèrent toujours du texte précédent nul ne connaît le texte original ».

A1. Je possède la meilleure traduction de la Bible.
B1. Ah bon? … Et de quel text original ?
A2. Je ne sais pas
B2. Il n’existe aucun texte original de la Bible.
A3. Merde …
B3. Tu n’as que la meilleure traduction d’une copie, d une mauvaise copie.

Si la bible est une vérité inspirée par Dieu, mais pourquoi cette dite vérité possède plusieurs versions ? … Et quelle version est authentique ??

1. Les catholiques considèrent comme vrai, et donc inspirés du prétendu Dieu biblique, 46 livres de l’Ancien Testament, pour le canon de la Bible hébraïque, seuls 39 livres sont reconnus.
2. Les théologiens hébreux ne reconnaissent pas certains des livres que les chrétiens considèrent comme inspirés par Dieu … Tels que : Tobie, Judith, Sagesse de Salomon, Baruch, Ecclésiastique (ou Siracide), premier et deuxième livres des Maccabées, plus certains passages d’Esther (10:4-c. 16) et Daniel (3:24-90 ; cc. 13-14).
3. L’Église Réformée, c’est-à-dire le protestantisme, adhère en substance au canon de la Bible hébraïque.- Les Coptes considèrent comme partie du canon, c’est-à-dire des vérités inspirées par Dieu, d’autres livres que les catholiques romains et les Hébreux rejettent tels que le Livre d’Énoch ou le Livre des Jubilés.
4. L’Église orthodoxe grecque, de son côté, ne se fonde pas sur le Codex de Leningrad, mais sur la Septante, la Bible écrite en grec, en Égypte, au IIIe siècle av J.-C. Cette Bible grecque contient environ cinq mille variantes par rapport au texte massorétique.
5. Les rabbins, au contraire, refusèrent la Septante en soutenant que seuls les livres conformes à la Loi seraient acceptables. Uniquement ceux écrit en Palestine et écrits en hébreu durant la période précédant Esdras (Ve siècle) dans le territoire des Samaritains … (pour eux la vérité ne se trouve pas dans le Codex rédigé par les Massorètes, mais dans la Bible samaritaine qui, par rapport à la massorétique, comporte pas moins de deux mille différences.)
6. La Peshitta, c’est-à-dire la bible syriaque acceptée par les Maronites, Nestoriens, Jacobites et Melchites, se différencie elle aussi de la bible Massorétique.

Les textes bibliques les plus anciens que nous ayons en notre possession ont été retrouvés dans les grottes de Qumrân certains textes remontent au IIe siècle av. J.-C. Cependant il existe plus de 250 variations, parmi lesquelles des mots entiers qui se trouvent dans l’un et pas dans l’autre. Et vice-versa.

À la liste déjà évoquée plus haut, s’ajoutent tous ces textes qu’on a fait disparaître au fil des siècles, mais qui sont cités dans la Bible officiellement acceptée des textes connus par les anciens auteurs qui les considéraient comme valides et fiables au point de les utiliser comme source pour les lecteurs de leur temps.

Voici la liste des livres officiellement disparus, mais mentionnés dans la Bible (entre parenthèses, les passages où ils sont cités)

– Les guerres de Yahvé (nombres 21:14)
– Livre du juste ou de Jasher (Osué 10:13, Samuel 1:18)
– Livre de Gad,
– Le Voyant (1 Chroniques 29:9)
– Livre de Nathan,
– Le Prophète (chroniques 29:29, 2 Chro niques 9:29)
– La prophétie d’Achija de Silo (2 Chroniques 9:29)
– La vision de Jehdo, le Voyant (2 Chroniques 9:29)
– Livres de Sch (2 Chroniques 12:15)
– Livre de Jéhu (2 Chroniques 20:34)
– Livre de Hozai (2 Chroniques 33:19)

Donc, avant même que chacune des versions ne soient traduites, nous voilà déjà riches de nombreuses bibles, chacune considérée comme indiscutablement vraies par les différents courants religieux qui les reconnaissent.

Quand une vérité divine possède plusieurs versions, personnellement, j’appelle cela un vrai mensonge divin … Que Maât me guide toujours à la source.

Articles similaires

Laisser un Commentaire