KONGOLISOLO
Vous pouvez vous habiller chic et sexy sans exposer votre corps : comment sommes-nous passés de la recherche de l’excellence à la glorification soudaine d’un comportement ignoble et dénigrants ? Maman m’a dit une fois; qu’il y a une grande différence entre une femme qui s’habille bien et une femme qui s’habille pour être déshabillée; « Elle m’a aussi dit que je pouvais être sexy sans exposer mon corps, et que s’habiller est toute une science »
La féminisation de l’homme Noir/Africain : c’est un phénomène qui tend à caractériser l’homme Noir/Africain de l’habillement au maquillage, en passant par les gesticulations et les mimiques, c’est un décor métallique, celui où l’homme Noir/Africain se féminise progressivement; « Voici donc le genre de personnes que les universalistes Noirs/Africains considèrent comme des modèles ! Avez-vous pris soin d’examiner ce que beaucoup d’artistes font maintenan ? En particulier les artistes musiciens ?? »
Oublions un instant les fautes qui reviennent aux autres – apprenons premièrement à corriger celles qui sont les nôtres (Nous Noirs/Africains) : vous vous demandez pourquoi les Noirs/Africains semblent si arriérés économiquement ? Un élément de réponse d’après un penseur inconnu (DKB); « La seule chose que les Noirs/Africains comprennent c’est (la consommation), les Noirs/Africains ne comprennent pas l’importance de la création et de la construction de richesse » … (VIDÉO)

Sapologie

Nicki Minaj : une poupée star ? Elle a non seulement su imposer son style musical, elle a aussi et surtout imposé son look et son style vestimentaire; Nicki Minaj est folle de motifs (Nicki Minaj est folle de motifs (elle adore les couleurs infernales et le vert semble être sa couleur préférée); « Lorsque la pensée de la couleur verte vous trotte (par) la tête, dites-vous que Nicki Minaj, s’est faite coiffer d’une chevelure verte; ses paillettes sont complètement folles au point d’attirer tous les regards du monde »

Admi1

Chacun peut communier avec les ancêtres : Communier avec les ancêtres ne demande pas grand-chose, chacun peut le faire là où il est, à sa manière et avec les moyens dont il dispose, c’est juste une question de volonté, de savoir et de comprendre à quel point il est plus que nécessaire de le faire à chaque fois; « Beaucoup pensent que communier avec les ancêtres demande beaucoup de rites, de rituels ou même de choses plus compliquées (loin de là, même une attitude suffit pour établir des liens étroits avec ses ancêtres), c’est juste une question de prédisposition ou d’aménagement intérieur »

Admi1

Conseils gratuits : ce qu’un homme pourrait réaliser, un autre le peut; il y a des gens, s’ils savent ou ont quelque chose qu’ils croient être spéciaux, ils se considèrent au-dessus de tout le monde, ils voient les autres comme bons à rien, ils sont gonflés d’orgueil partout où ils mettent les pieds; ils s’affolent dans des glorioles et s’encastrent dans des labyrinthes et des illusions; « Veuillez bien regarder ces deux personnes sur cette photo, (sont-ils semblables ou non ?) »

Admi1

Le Noir/Africain converti croira religieusement, que l’Européen et l’Arabe qui lui disent respectivement (que sa couleur est maléfique et que sa culture est satanique); il écoutera ces étrangers qui lui ont permis d’accéder au soi-disant vrai Dieu pour lui dire qu’il n’a pas d’histoire, qu’il est esclave depuis la nuit des temps : que le Dieu de ses ancêtres est diabolique, que ses langues sont des dialectes; il les écoutera lui dire que ce sont eux qui ont fait de lui un Homme, sans eux il n’est rien; « Le tour est joué, l’identité est détruite, le complexe d’infériorité et l’esprit inoffensif sont installés, enkystés » … (VIDÉO)

Admi1

Quand Satan n’était pas encore l’organisateur des concours Miss à l’époque où les hommes organisaient les concours Miss, beauté et dignité rimaient, élégance et importance s’embrassaient; l’organisation était en bonne forme et la splendeur enveloppait toutes les nominés : le concours Miss Black de 1972, par exemple, défiait toute comparaison; « La femme Noire/Africaine savait encore qui elle était et d’où elle venait; elle était jalouse de sa beauté et de ses valeurs; ses atouts n’étaient pas à démontrer, elle l’a montré naturellement »

Admi1

À l’âge d’or, quand Satan n’était pas encore couturier, nos femmes et filles Noires/Africaines portaient dignement leurs tenues à la grande satisfaction de tous, l’honneur et la dignité avaient la place de choix par rapport au style vestimentaire féminin; (voici les tenues des femmes Noires/Africaines ô combien élégantes, car ces dernières détestaient être extravagantes); « Avant que Satan ne devienne couturier, nos femmes et filles Noires/Africaines ne juraient que par l’élégance; pourquoi ? Parce qu’en ce temps-là, Satan était loin de s’intéresser à la couture »

Admi1