KONGOLISOLO
Actualité

Le rôle choquant des Juifs dans la traite des esclaves : David Duke cite des historiens juifs qui attestent du rôle dominant des Juifs dans l’esclavage en Occident depuis au moins l’époque romaine et décrit la censure des médias concernant ses révélations sur ce rôle dominant dans la traite des esclaves; « Le rabbin, Néerlandais (les juifs ont profité de l’esclavage), 5 000 esclaves vivaient dans 40 plantations appartenant à des juifs à Dutch-Grabbin-Van de Kampuyane, (l’argent provenait des communautés juives d’Amérique du Sud, en partie grâce à l’esclavage, et est ensuite venu en Hollande , où les banquiers juifs s’en occupaient », a déclaré le rabbin Lody van de Kamp à l’Agence télégraphique juive (JTA); oui les non-juifs étaient aussi complices, mais nous aussi; je me sens en partie complice

Van de Kamp, 65 ans, est l’un des rabbins orthodoxes les plus connus des Pays-Bas. Il est l’auteur de plusieurs livres sur la communauté juive et néerlandaise et fait de fréquentes apparitions dans les médias. (…). Son prochain livre, un roman historique intitulé « L’esclave juif », retrace le parcours d’un marchand juif du XVIIIe siècle et de son esclave noir alors qu’ils enquêtent sur les plantations hollandaises du nord du Brésil dans l’espoir de convaincre les Juifs de se départir de la traite des esclaves. En faisant des recherches pour le livre, Van de Kamp a fait des découvertes qui l’ont choqué.

Selon l’article du JTA publié sur le site d’information israélien Times of Israel, Van de Kamp a appris que 5 000 esclaves vivaient dans 40 plantations appartenant à des Juifs en Guyane néerlandaise. Connue sous le nom de Jodensavanne ou la savane juive, la région comptait plusieurs centaines de communautés juives avant d’être détruite lors d’un soulèvement d’esclaves en 1832. Presque tous ont immigré aux Pays-Bas, apportant avec eux la richesse qu’ils avaient accumulée. Sur l’île caribéenne de Curaçao, les Juifs néerlandais auraient participé à la revente d’au moins 15 000 esclaves, selon Seymour Drescher, historien à l’Université de Pittsburgh.

À une certaine époque, les Juifs contrôlaient environ 17 % du commerce des Caraïbes dans les colonies néerlandaises, a déclaré Drescher. Les Juifs étaient si influents dans les colonies que les ventes d’esclaves qui pouvaient avoir lieu pendant les fêtes juives étaient souvent reportées, selon Marc Lee Raphael, professeur d’études juives au William & Mary College. Aux États-Unis, le rôle des Juifs dans la traite des esclaves fait l’objet de débats universitaires depuis près de deux décennies. En Hollande, cependant, la question de la complicité juive est rarement discutée.



Ce que l'on ne vous a jamais dit

Articles similaires

Laisser un Commentaire