KONGOLISOLO
Des tabous inutiles autour des menstruations féminines : de nombreuses cultures, notamment religieuses, ont entouré les menstruations féminines de toutes sortes de tabous, des tabous vraiment inutiles qui n’ont aucun fondement spirituel et qui ne font que renforcer la stigmatisation des femmes, ces tabous stéréotypés sapent ainsi la vraie valeur des femmes; « Plusieurs interdictions dans certaines cultures sont imposées à une femme en menstruation; (elle ne doit pas préparer de nourriture, aller au champ, aller au marigot, puiser de l’eau au puits, Etc); quand on demande pourquoi, beaucoup vous diront que c’est un totem, c’est contre les valeurs ancestrales, c’est la tradition, Etc »
La féminisation de l’homme Noir/Africain : c’est un phénomène qui tend à caractériser l’homme Noir/Africain de l’habillement au maquillage, en passant par les gesticulations et les mimiques, c’est un décor métallique, celui où l’homme Noir/Africain se féminise progressivement; « Voici donc le genre de personnes que les universalistes Noirs/Africains considèrent comme des modèles ! Avez-vous pris soin d’examiner ce que beaucoup d’artistes font maintenan ? En particulier les artistes musiciens ?? »
Ces défilés de mode qui volaient la divinité de la femme : quand les chrétiens n’avaient pas encore découvert les défilés de mode, les femmes, ces créatures ineffables, rayonnaient de toute leur divinité, elles étaient des créatures vénérées autant qu’elles étaient le rempart de la société; mais depuis que les chrétiens ont découvert le modelage (mannequinat), les femmes ont perdu leur divinité à force d’être dénudées à tout bout de champ … (VIDÉO)

Musulmans

Le radicalisme religieux est-il une lâcheté ou complicité du Dieu d’Israël de tous les meurtres en son nom ? Nous ne cesserons de rappeler que les chrétiens d’autrefois ont tué beaucoup plus de personnes que ne le font aujourd’hui les islamistes au nom d’un Dieu imaginaire : si Dieu d’Israël est amour et qu’il existe, il est clairement établi qu’il est complice de tous ces massacres puisqu’il peut les arrêter pourtant il ne fait rien; « Quelle personne de bonne foi peut nier cette évidence, que c’est le Dieu présenté par les religions voyous, tel qu’infiniment bon, aimant et miséricordieux, qui a créé l’enfer ?? »

Admi1

Devoir de mémoire – le sadique colon a imposé ses convictions convictions (politiques, scientifiques et mêmes spirituellesaux Noirs/Africains au point que les Noirs/Africains ont perdu la culture de l’apprentissage (du savoir) : la curiosité d’apprendre a disparu et elle a été remplacée actuellement par la peur coloniale autrement appelée (Blasphème), dans la foi coloniale (croyez seulement et vous serez sauvé); « Les religions importées ont créé une phobie que personne ne peut expliquer; les Noirs/Africains oublient que leurs ancêtres étaient considérés comme des modèles universellement imités; ces ancêtres étaient (les Dieux vivants sur la terre), dans tous les domaines puisqu’ils détenaient le code du sacré; ils sont à l’origine de la civilisation humaine »

Admi1

Devoir de mémoire : Technologiquement parlant, les Noirs/Africains étaient assez modernes et connaissaient (le Chant, la danse, la peinture, les mathématiques, Etc), bien avant que le premier être humain ne quitte le continent lors de la seconde migration, 83 000 ans avant notre ère; « Tout cela signifie que la culture et la civilisation avaient commencé depuis longtemps, en essayant de comprendre les différents types (de nourriture, de fabrication d’abris et de vêtements), cela signifie également que la langue, la communication et l’agriculture étaient donc déjà présentes »

Admi1

Égypte – toute une leçon d’histoire : la déesse Hathor ou Hetheru fait partie des déesses égyptiennes, Hathor ou Hetheru n’est pas la moindre; sa représentation n’a rien à voir avec le diable; (Hathor est sans doute l’une des déesses les plus importantes et les plus complexes de l’Égypte ancienne); « Avant tout, c’est une déesse mère, qui a créé la vie et qui œuvre au maintien de toute forme de vie sur terre; Hathor est également vénérée comme une déesse (du ciel, de la fertilité, de la fécondité, des arts, de la musique, de la danse, de la peinture, de la sculpture, de la poésie, et comme la Mère symbolique du pharaon, ou souverain) »

Admi1

Débat – Se concentrer sur l’étude des civilisations perdues : nous sommes en 1922, en Egypte, voici le buste de Toutankhamon, le Pharaon maudit l’un des plus jeunes pharaons de l’Égypte Négro-Antique; « Il est mort à 18 ans après avoir régné environ 9 ans; son règne serait entaché de désastres en Égypte, c’est pourquoi son buste fut transporté de sa tombe dans la Vallée des Rois en 1922 vers l’Égypte »

Admi1

La beauté Égyptienne : la beauté Égyptienne incarne cette Égypte du peuple Noir/Africain, le peuple originel, la race mère de l’humanité; c’est l’expression ultime de la perfection humaine, (nous sommes en 1900, voici une femme Noire/Africaine/Égyptienne en tenue traditionnelle Noire/Africaine et digne, mais aujourd’hui, les Noirs/Africains, qui sont les vrais habitants et les premiers occupants de l’Égypte, ont quasiment disparus du pays, leur  (Terre Mère); « Cela s’explique justement par le génocide et le métissage des envahisseurs Arabes qui ont colonisé l’Égypte »

Admi1